Sud-Ouest du Lac Alaotra : Reprise de la réhabilitation du système d’irrigation PC23

Désormais, toutes les rizières peuvent jouir d’une quantité d’eau suffisante en vue d’améliorer la production rizicole dans le Sud Ouest du Lac Alaotra. (Photo : Princy)

Le projet de réhabilitation du système d’irrigation dans le Sud-Ouest du Lac Alaotra est un don non remboursable offert par le gouvernement japonais. En raison des conditions sanitaires complexes dues à la Covid-19, les experts de DAIHO Corporation qui travaillent sur ce projet ont été rappelés au Japon au mois de juin 2020, ce qui a entraîné la suspension de la réhabilitation. Depuis peu, en février de cette année, ces techniciens sont revenus au pays pour terminer le projet dans le PC23. Rappelons que ce système d’irrigation vise à bien répartir l’eau de manière à ce que des milliers d’hectares de rizière puissent en bénéficier équitablement. C’est un travail de longue haleine d’amener l’eau vers les 11 milles hectares de rizières composant la zone. Le projet a débuté en 2018 et devait prendre fin en 2021. Malheureusement, les événements auxquels personne ne s’y attendait ont quelque peu perturbé le planning initial. De leurs côtés, les paysans ont commencé à s’inquiéter par rapport à la poursuite des travaux. Mais lors d’une visite sur place en début de semaine, la JICA et DAIHO Corporation ont confirmé que le travail reprenait ; les cinq têtes de prise, les près de 60 km de canaux, le déversoir de sécurité, et les 81 km de pistes rurales seront bel et bien terminés dans un délai supplémentaire aux bénéfices des riziculteurs mais aussi de l’ensemble de la population malgache qui dépend grandement de la production rizicole de la région Alaotra Mangoro. Ainsi, la fin de ce projet est donc décalée pour l’année 2024. Quant à la reprise proprement dite, les experts japonais devraient retrouver le chantier d’ici quelques semaines, c’est-à-dire au mois d’avril 2021. A noter qu’une fois que le système sera remis en état, il appartiendra à nous, Malgaches, d’en prendre soin, même si l’entretien des vannes et des canaux est assez simple selon ce qu’a expliqué Muranushi, directeur du projet de l’équipe de DAIHO Corporation. 

Anja RANDRIAMAHEFA

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.