Nosy-Be : Début de la campagne de vaccination pour les acteurs du tourisme

Le Président de l’ONTM, Boda Narijao, est le premier à se faire vacciner lors de la première campagne lancée à Nosy-Be.

La relance du secteur touristique dans cette destination phare du pays s’impose étant donné que l’économie de la région en dépend principalement.

Des réunions avec toutes les parties prenantes œuvrant dans le secteur du tourisme sont actuellement organisées par l’Office national du tourisme de Madagascar (ONTM) en étroite collaboration avec la Confédération du Tourisme de Madagascar (CTM). L’objectif consiste à mieux se préparer, dès maintenant, à maîtriser les procédures et les protocoles à respecter permettant de contenir la pandémie de Covid-19 une fois que les hautes autorités prendront une décision concernant la réouverture des frontières de Nosy-Be au reste du monde. En attendant, cet organisme de promotion de la destination Madagascar travaille en partenariat avec le ministère en charge du Tourisme, des Transports et de la Météorologie, pour mener une campagne de vaccination contre le coronavirus dans l’île aux parfums, qui rappelons-le, est une des destinations les plus prisées par les touristes internationaux venant des quatre coins du monde.

Réaction positive. Dans la même foulée, l’équipe de l’Office régional du tourisme de Nosy-Be (ORTNB) emboîte leurs pas en sollicitant les agents du tourisme à s’inscrire pour se faire vacciner. Le Président du Conseil d’Administration de l’ONTM, Boda Narijao et le délégué du ministère de tutelle à Nosy-Be, montrent l’exemple en se faisant vacciner lors de cette première campagne de vaccination menée à l’île aux parfums. « L’objectif vise à atteindre au moins un taux de 60% des employés dans le secteur du tourisme dans cette destination régionale, qui seront vaccinés pour la prochaine campagne. D’ailleurs, bon nombre d’acteurs ont manifesté leur volonté de se protéger contre ce virus qui affecte le monde entier par le biais de la vaccination », d’après ses explications. En outre, bien d’autres acteurs œuvrant dans le secteur du tourisme à Nosy-Be, dont entre autres, les commerçants de produits artisanaux, les chauffeurs et guides touristiques, ont affiché une réaction plutôt positive, quant à la prochaine relance de ce secteur pourvoyeur d’emplois et de devises.

 

Haute saison. Il est à rappeler que l’économie de Nosy-Be dépend en grande partie du développement du secteur touristique. Les acteurs locaux ne trouvent ainsi de meilleure solution que de rouvrir les frontières de cette destination phare de la Grande île, au reste du monde, tout en s’engageant à respecter tous les protocoles sanitaires nécessaires afin d’éviter une nouvelle vague de pandémie dans le pays. Ils réclament entre autres, que seuls les touristes internationaux qui ont été vaccinés contre le coronavirus pourront y séjourner. Il faut savoir que le pays va entamer la haute saison touristique. Certains opérateurs ont plutôt investi davantage dans la rénovation ou l’extension ou encore la nouvelle construction des infrastructures hôtelières et de restauration en attendant la réouverture de nos frontières; et ce, depuis le début de la pandémie dans le pays. D’autres n’ont pas ménagé leurs efforts pour renforcer les capacités de leurs employés face à la Covid-19. Mais les pertes d’emplois dues à cette crise sanitaire sans précédent, ne sont pas non plus négligeables. D’autres acteurs ont dû entre autres, se reconvertir dans d’autres activités économiques pour pouvoir survivre.

Navalona R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire