Carrière Andilana Avaratra : Toutes les parties prenantes à la recherche d’un compromis

: C’est le site d’exploitation de béryl dans la carrière d’Andilana Avaratra.

Des réunions à plusieurs reprises ont été organisées par le ministère de tutelle afin de procéder à la réouverture de ce site d’exploitation minière.

Une délégation conduite par le ministre en charge des Mines et des Ressources Stratégiques, Fidiniavo Ravokatra, s’est rendue dernièrement sur le site d’exploitation minière à Andilana Avaratra, dans la commune Antanambe, dans le district d’Amparafaravola. Des rencontres à plusieurs reprises ont eu lieu avec toutes les parties prenantes dont entre autres, les autorités locales représentées par le gouverneur de la région Alaotra Mangoro, le Préfet d’Ambatondrazaka, le chef district d’Amparafaravola, des éléments de la force de l’ordre OMC-EMMO. Des élus locaux, députés et maires de tous les districts de la région ainsi que les petits exploitants miniers, les acheteurs, les propriétaires des parcelles de terrain et les notables locaux y ont également été présents. « L’objectif de ces rencontres entre toutes les parties prenantes consiste à rechercher un compromis tout en responsabilisant chaque acteur », a expliqué le ministre de tutelle.

Recommandations émises. Il a été évoqué, entre autres, la formalisation de tous les exploitants de béryl qui sont considérés comme étant des illicites et l’instauration de la sécurité pour pouvoir procéder à la réouverture de la carrière. « Les richesses minérales appartiennent à la Nation. Il est ainsi judicieux de laisser la population malgache en tirer profit. Leur formalisation contribue en même temps à améliorer les ressources issues des ristournes et redevances minières qui vont servir au développement socio-économique de la région », a-t-il poursuivi. Pour ce faire, les parties prenantes ont discuté, de manière participative et inclusive, des solutions adaptées à cette situation. Des recommandations ont été émises. On peut citer, entre autres, la mise en place des cahiers de charge relatifs au respect de l’hygiène, de l’organisation, de la sécurité et de la technique d’exploitation pour chaque leader de groupes d’exploitants miniers au niveau du site d’Andilana Avaratra. Une centrale d’achat du béryl doit être en même temps installée, sans oublier le renforcement du contrôle et de l’inspection de la qualité et du prix du produit minier. « Le but est de faire de ce site un site pilote en matière d’exploitation minière dans le pays », a conclu le ministre de tutelle.

Navalona R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.