Production d’eau potable : La station Mandroseza 2 opérationnelle à 70%

Visite de la station de la station de traitement d’eau « Mandroseza 2 », par une délégation officielle conduite par la ministre Voahary Rakotovelomanantsoa. (Photo : Kelly R.)

La ville d’Antananarivo et ses environs ont souffert de problèmes d’accès à l’eau potable, en période d’étiage. Pour cette année, les ressources devraient être suffisantes pour garantir l’approvisionnement, selon la Jirama et son ministère de tutelle.

L’amélioration de la production d’eau potable pour approvisionner Antananarivo se poursuit. « Plusieurs projets ont été initiés, suite aux instructions du président Andry Rajoelina afin de réaliser son Velirano 02, pour l’accès de tous à l’eau potable, grâce à une solution durable » a indiqué le ministre de l’Eau, de l’Assainissement et de l’Hygiène, Voahary Rakotovelomanantsoa, lors d’une visite de la station Mandroseza 2. A noter que celle-ci dispose d’une capacité de production de 40.000m3 d’eau potable par jour, et est déjà opérationnelle à 70%. Selon le ministère, l’objectif est de combler le gap de 100.000m3 par jour pour satisfaire la demande en eau potable pour la ville d’Antananarivo et ses environs.

Economie d’eau. Par ailleurs, une sensibilisation de la population est également menée, afin de lutter contre le gaspillage d’eau et la préservation des ressources. « Nous allons entrer dans la période d’étiage. Certes, nous avons une réserve de 140 millions m3 au barrage de Tsiazompaniry, qui sera suffisante pour la population jusqu’en janvier 2022, si nous gardons l’économie d’eau et la protection des bassins versants. Nous invitons la population à ne pas détruire les forêts, à planter des arbres, afin de garder ces ressources intactes », a soutenu la ministre Voahary Rakotovelomanantsoa. Outre la station Mandroseza 2, des stations conteneurisées sont également en cours de mise en place, pour pouvoir produire 24.000m3 d’eau potable supplémentaire par jour. Une solution qui peut régler plusieurs problèmes, si l’on se réfère aux témoignages des habitants d’Ambatomaro. Après avoir souffert d’une pénurie d’eau depuis 331 jours, ce quartier bénéficie actuellement d’une station conteneurisée placée à Mandikamanana, qui produit 2400m3 d’eau potable par jour. Pour sa part, le DG de la Jirama, Vonjy Andriamanga a noté que la gestion de la période d’étiage sera meilleure pour cette année, par rapport aux saisons précédentes, car de nouvelles infrastructures sont déjà en place.

Antsa R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Un Commentaire - Ecrire un commentaire

  1. Enfin, c’est la fin d’une journée de queue pour chercher de l’eau.
    La population peut aller travailler pour gagner de l’argent.
    Un ami a blagué avec moi, s’ils sont intelligents les dirigeants, qu’ils remplacent le javel par 0,00001% de cvo++++, tous les Tananariviens seront tous vaccinés automatiquement contre le covid, même les vêtements sont désinfectés après lavage!

Poster un commentaire