Projet TAFITA : Appui à l’amélioration des ressources financières des communes

Le projet TAFITA, ou projet d’appui à la sécurisation foncière et à la gouvernance locale, fait partie des cinq projets mis en œuvre dans le cadre du programme AFAFI Centre, financé par l’Union Européenne. « Le BACE ou Bureau d’Appui à la Coopération Extérieure, qui est une structure rattachée au niveau du ministère de l’Economie et des Finances, se charge de la coordination, la promotion et le suivi des projets et programmes dans le cadre de la coopération entre Madagascar et l’Union Européenne, et ce, à travers le 11e  Fonds Européen de Développement », a expliqué Bruno Rakotomahefarivo, le directeur de BACE, lors du lancement officiel du projet TAFITA hier dans la commune d’Ambohidratrimo.

Animateurs communaux. Et lui de préciser que les secteurs d’intervention du BACE sont la gouvernance et l’amélioration de la gestion des finances publiques, les infrastructures telles que la construction de la nouvelle rocade, et le développement rural. Le programme AFAFI Centre intervient dans ce dernier domaine. Quant au projet TAFITA, en particulier, « notre objectif vise à réduire la pauvreté et l’insécurité nutritionnelle à Madagascar à travers l’amélioration de la sécurisation foncière et la gouvernance locale dans les 26 communes d’intervention qui sont réparties dans les régions Analamanga et Itasy. Pour ce faire, nous appuyons, entre autres, à l’amélioration des ressources financières de ces collectivités territoriales décentralisées concernées. Des animateurs communaux seront ainsi affectés au niveau de chaque commune afin de lui offrir une assistance technique en matière de relance de la fiscalité locale, et ce, pendant quatre ans, la durée du projet », a évoqué Jérôme Raomba, le directeur du projet TAFITA.

Redevabilité. Ces animateurs communaux élaborent entre autres, une stratégie visant à augmenter le taux d’imposition sur les fonciers et les propriétés bâties à travers la sensibilisation de la population locale. « Un appui financier n’est pas en reste, outre l’amélioration de la gouvernance locale en soutenant les dirigeants des communes à élaborer un budget participatif. Ce qui permettra d’assurer une meilleure redevabilité et une transparence envers les citoyens », d’après toujours ses dires. En revenant sur la sécurisation foncière, le projet TAFITA prévoit de délivrer 60 000 certificats fonciers dans ses communes d’intervention tout en pérennisant le fonctionnement des guichets fonciers qui s’y trouvent. Pour sa part, la Chargée du programme au sein de la délégation de l’Union Européenne a soulevé que celle-ci confirme son engagement à soutenir les réformes foncières entamées par le gouvernement étant donné que c’est un gage d’un accès juste à l’accès à la terre pour l’ensemble de la population.

Navalona R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire