Shamir Belrhandoria : « Le projet vert doit répondre à des caractéristiques techniques »

Quels critères font qu’un dossier est accepté par la MCB en tant que projet « vert »?
Un dossier est accepté par MCB en tant que projet vert en fonction de ses caractéristiques techniques. Il doit par exemple s’agir d’un projet lié à l’efficacité énergétique, aux énergies renouvelables, à l’environnement, et aux mini-réseaux. Et ce, en fonction de ses impacts environnementaux; le tonnage de CO2 évitées, la lutte contre l’érosion des sols, le reboisement, la potabilisation de l’eau, la réutilisation de l’eau et des déchets, la protection de la biodiversité malgache etc; et de ses incidences sociales, comme la création d’emploi pour les femmes par exemple dans le cas de projets permettant un plus grand accès à l’électricité à Madagascar. Seront également pris en compte, les projets qui participeront à la mise à disposition d’équipements productifs efficients d’un point de vue énergétique qui permettront à un bénéficiaire de générer des revenus et des réductions de charge sur sa facture énergétique.
Qu’est-ce qui a poussé Sunref et la MCB à soutenir le projet Moringa Wave?
Moringa Wave est une société qui présente des fondamentaux solides, dont les perspectives de développement commercial, grâce à l’investissement réalisé, sont intéressantes. En effet, Moringa Wave est spécialisée dans la production, la distribution et l’utilisation de moringa oleifera (plante subtropicale aux propriétés uniques), plus connue à Madagascar sous le nom de Ananambo, et de ses dérivés. Elle a choisi de s’engager dans un investissement éco-responsable. En outre, l’investissement envisagé permettra l’acquisition de machines répondant aux meilleures normes environnementales, ce qui réduira considérablement sa consommation d’énergie tout en améliorant la qualité de ses produits, et les conditions de travail de ses partenaires agriculteurs en leur permettant de générer davantage de revenus. Moringa Wave est le fruit d’une profonde connaissance du contexte local et d’une sensibilité aux problématiques de développement durable à Madagascar, le projet de Moringa Wave va contribuer à créer plusieurs impacts environnementaux et sociaux positifs favorisant la biodiversité locale et les filières qui évoluent autour de ses activités, qui créent déjà 205 emplois directs. Moringa Wave est l’exemple même de projet éco-responsable, grâce à une unité qui fonctionne aux énergies propres, autrement dit qui permet de faire 100% d’économie de gasoil. En outre, ce système d’exploitation du moringa permettra aussi à la société Moringa Wave de réduire de l’ordre de 1 000 tonnes ses émissions de CO2. Par ailleurs, les activités de l’entreprise apportent un appui dans le cadre de la lutte contre l’érosion des sols, avec notamment un reboisement sur un terrain de 20ha représentant près de 1,6 millions de pieds de plantes nouvelles.
Est-ce que seules les grandes ou moyennes entreprises peuvent bénéficier de la ligne de crédit Sunref. Les projets présentés par des particuliers sont-ils éligibles ?
Toutes les catégories et tailles d’entreprises sont éligibles et peuvent bénéficier de la ligne Sunref. Les associations, les coopératives et groupements le sont également, sous réserve qu’ils soient bancables et solvables. Les particuliers sont éligibles. La taille de la ligne des particuliers est limitée à 10% du montant de la ligne du programme, ce qui permet toutefois un nombre très confortable de projets initiés par des particuliers. Il n’y a pas de taille minimale pour l’éligibilité du projet.
Quels types d’assistance technique apportez-vous aux bénéficiaires
Nous apportons une assistance technique gracieuse pendant la vie du programme de 3 ans, avec une option d’un an supplémentaire.
L’assistance technique est disponible pour les banques partenaires, à travers un appui sous forme de garantie technique neutre et indépendante pour valider les projets et faciliter la prise de risque de la part des banques qui restent toutefois souveraines dans leur prise de décision et en matière de conditions commerciales octroyées aux clients. Il en est de même en matière de taux et de durée, hormis une obligation du programme relative à la durée minimale des crédits soit 3 ans pour les projets liés à l’efficacité énergétique et 5 ans pour les autres. Il peut également y avoir un appui au renforcement de compétences, en terme d’analyse des risques environnementaux et sociaux, en terme de financement structurés, en terme de compréhension des enjeux technico-économiques des projets verts, de finance carbone, de marketing et de communication « finance verte » etc.
L’assistance technique est également proposée aux bénéficiaires. Les experts de l’assistance technique valident les solutions techniques qui leur sont proposées par leurs prestataires par rapport au dimensionnement économique de celles-ci, de sorte à les rassurer sur leur rentabilisation. Les bénéficiaires peuvent également être appuyés et sous certaines conditions (obtention d’une lettre d’intérêt de financement émise par la banque partenaire du programme) dans la réalisation d’études de faisabilité complémentaires confirmatoires.
Quels types de projets vont bientôt bénéficier de la ligne de crédit Sunref? Pouvez-vous nous en dire plus? Et si, parmi ces dossiers, certains vont consister à développer des infrastructures pour produire de l’énergie propre?
Nous sommes en train de passer en revue plusieurs projets. Ils concernent la production d’électricité à partir de systèmes photovoltaïques avec ou sans batterie pour usage industriel, tertiaire ou particulier, des projets de production d’électricité à partir de source hydraulique, projets de mini-réseaux (hydro et solaire) pour permettre de généraliser l’accès à l’électricité à l’ensemble de la population malgache notamment les communautés rurales non desservies par le réseau et des projets de traitement des eaux usées industrielles. Il faut également compter les projets dans la mobilité électrique pour le renouvellement de la flotte de cyclomoteurs d’opérateurs industriels pour leurs salariés, les projets liés à l’efficacité énergétique et les projets de valorisation de déchets.
Propos recueillis par R.Edmond

Quels critères font qu’un dossier est accepté par la MCB en tant que projet « vert »?

Un dossier est accepté par MCB en tant que projet vert en fonction de ses caractéristiques techniques. Il doit par exemple s’agir d’un projet lié à l’efficacité énergétique, aux énergies renouvelables, à l’environnement, et aux mini-réseaux. Et ce, en fonction de ses impacts environnementaux; le tonnage de CO2 évitées, la lutte contre l’érosion des sols, le reboisement, la potabilisation de l’eau, la réutilisation de l’eau et des déchets, la protection de la biodiversité malgache etc; et de ses incidences sociales, comme la création d’emploi pour les femmes par exemple dans le cas de projets permettant un plus grand accès à l’électricité à Madagascar. Seront également pris en compte, les projets qui participeront à la mise à disposition d’équipements productifs efficients d’un point de vue énergétique qui permettront à un bénéficiaire de générer des revenus et des réductions de charge sur sa facture énergétique.

Qu’est-ce qui a poussé Sunref et la MCB à soutenir le projet Moringa Wave?

 Moringa Wave est une société qui présente des fondamentaux solides, dont les perspectives de développement commercial, grâce à l’investissement réalisé, sont intéressantes. En effet, Moringa Wave est spécialisée dans la production, la distribution et l’utilisation de moringa oleifera (plante subtropicale aux propriétés uniques), plus connue à Madagascar sous le nom de Ananambo, et de ses dérivés. Elle a choisi de s’engager dans un investissement éco-responsable. En outre, l’investissement envisagé permettra l’acquisition de machines répondant aux meilleures normes environnementales, ce qui réduira considérablement sa consommation d’énergie tout en améliorant la qualité de ses produits, et les conditions de travail de ses partenaires agriculteurs en leur permettant de générer davantage de revenus. Moringa Wave est le fruit d’une profonde connaissance du contexte local et d’une sensibilité aux problématiques de développement durable à Madagascar, le projet de Moringa Wave va contribuer à créer plusieurs impacts environnementaux et sociaux positifs favorisant la biodiversité locale et les filières qui évoluent autour de ses activités, qui créent déjà 205 emplois directs. Moringa Wave est l’exemple même de projet éco-responsable, grâce à une unité qui fonctionne aux énergies propres, autrement dit qui permet de faire 100% d’économie de gasoil. En outre, ce système d’exploitation du moringa permettra aussi à la société Moringa Wave de réduire de l’ordre de 1 000 tonnes ses émissions de CO2. Par ailleurs, les activités de l’entreprise apportent un appui dans le cadre de la lutte contre l’érosion des sols, avec notamment un reboisement sur un terrain de 20ha représentant près de 1,6 millions de pieds de plantes nouvelles.

Est-ce que seules les grandes ou moyennes entreprises peuvent bénéficier de la ligne de crédit Sunref. Les projets présentés par des particuliers sont-ils éligibles ?

Toutes les catégories et tailles d’entreprises sont éligibles et peuvent bénéficier de la ligne Sunref. Les associations, les coopératives et groupements le sont également, sous réserve qu’ils soient bancables et solvables. Les particuliers sont éligibles. La taille de la ligne des particuliers est limitée à 10% du montant de la ligne du programme, ce qui permet toutefois un nombre très confortable de projets initiés par des particuliers. Il n’y a pas de taille minimale pour l’éligibilité du projet.

Quels types d’assistance technique apportez-vous aux bénéficiaires

 Nous apportons une assistance technique gracieuse pendant la vie du programme de 3 ans, avec une option d’un an supplémentaire.

L’assistance technique est disponible pour les banques partenaires, à travers un appui sous forme de garantie technique neutre et indépendante pour valider les projets et faciliter la prise de risque de la part des banques qui restent toutefois souveraines dans leur prise de décision et en matière de conditions commerciales octroyées aux clients. Il en est de même en matière de taux et de durée, hormis une obligation du programme relative à la durée minimale des crédits soit 3 ans pour les projets liés à l’efficacité énergétique et 5 ans pour les autres. Il peut également y avoir un appui au renforcement de compétences, en terme d’analyse des risques environnementaux et sociaux, en terme de financement structurés, en terme de compréhension des enjeux technico-économiques des projets verts, de finance carbone, de marketing et de communication « finance verte » etc.

L’assistance technique est également proposée aux bénéficiaires. Les experts de l’assistance technique valident les solutions techniques qui leur sont proposées par leurs prestataires par rapport au dimensionnement économique de celles-ci, de sorte à les rassurer sur leur rentabilisation. Les bénéficiaires peuvent également être appuyés et sous certaines conditions (obtention d’une lettre d’intérêt de financement émise par la banque partenaire du programme) dans la réalisation d’études de faisabilité complémentaires confirmatoires.

Quels types de projets vont bientôt bénéficier de la ligne de crédit Sunref? Pouvez-vous nous en dire plus? Et si, parmi ces dossiers, certains vont consister à développer des infrastructures pour produire de l’énergie propre?

Nous sommes en train de passer en revue plusieurs projets. Ils concernent la production d’électricité à partir de systèmes photovoltaïques avec ou sans batterie pour usage industriel, tertiaire ou particulier, des projets de production d’électricité à partir de source hydraulique, projets de mini-réseaux (hydro et solaire) pour permettre de généraliser l’accès à l’électricité à l’ensemble de la population malgache notamment les communautés rurales non desservies par le réseau et des projets de traitement des eaux usées industrielles. Il faut également compter les projets dans la mobilité électrique pour le renouvellement de la flotte de cyclomoteurs d’opérateurs industriels pour leurs salariés, les projets liés à l’efficacité énergétique et les projets de valorisation de déchets.

Propos recueillis par R.Edmond

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire