« Ny any aminay » : Démolition du mur après cinq ans de litige



Jacaranda
Le propriétaire n’aura plus à escalader le mur pour rentrer chez lui (photo D.R)
Le propriétaire n’aura plus à escalader le mur pour rentrer chez lui (photo D.R)

Un ouf de soulagement pour les occupants de la propriété « Ny any aminay ». Tout simplement, la Cour d’appel, le Conseil d’Etat et la vice-primature chargée de l’aménagement du territoire ont été unanimes pour l’expulsion du sieur R.F d’une portion du sentier public à Antaranjana-Antehiroka. Ce qui signifie un feu vert à la démolition d’un mur qui a servi à bloquer le portail et non moins la servitude de passage à propriété suscitée. Tout a été fait suivant le règlement en vigueur notamment en présence d’un huissier de justice, du représentant de la commune d’Antehiroka, du fokontany et des forces de l’ordre. « Cinq ans, c’est beaucoup pour avoir finalement un accès légal pour rentrer chez-soi. Surtout quand on a toutes les paperasses nécessaires indiquant que la portion de terrain auquel boudé par l’autre partie est un sentier public » a indiqué Raveloarisoa Maminantenaina, propriétaire de la villa « Ny any aminay ». Je vois maintenant que nous vivons dans un état de droit, a-t-il continué. Et il a de quoi à s’en réjouir puisque la décision du Conseil d’Etat, de la Vice-Primature et du Procureur Général de la Cour d’Appel ont été sans appel pour lui donner feu vert à…rentrer chez lui. Le fokonolona a gratuitement exécuté la démolition afin de marquer leur soutien à l’application de la loi et surtout pour manifester qu’Antehiroka est un village de droit.

D.R

Share This Post