Antanimena : Jet de grenade contre la police d’intervention



Jacaranda
Les bandits se sont évaporés dans les dédales d’Antanimena. (Photo d’archives)
Les bandits se sont évaporés dans les dédales d’Antanimena. (Photo d’archives)

Cette fois-ci, ce n’était plus un canular. Une grenade a explosé et avait pris pour cible les éléments de la police d’intervention…

La scène est digne d’un film hollywoodien ! Alors que la police d’intervention cherche le meilleur moyen pour pénétrer dans un restaurant où se trouvent des bandits armés, un individu à bord d’une moto passe soudainement et lance une grenade contre elle. Une forte déflagration a eu lieu, mais par surprise, n’a blessé personne. Face à la situation, les policiers se divisaient en deux équipes et se lancent à la poursuite des six bandits armés dont l’un à moto. Des échanges de tirs nourris se sont fait entendre dans tout Antanimena. Les policiers ont ouvert le feu et à volonté. Les bandits, quant à eux, couvrent leur fuite à travers leur kalachnikov et pistolets automatiques. C’est dire que le rapport de force est à peu près le même. Les mêmes malfrats se sont évaporés dans les dédales d’Antanimena-Ambany, là où les ruelles et les recoins sont nombreux.

Resto chinois. Samedi, vers dix heures du soir, les bandits se sont introduits normalement dans le restaurant chinois. Ils ont passé leurs commandes comme des simples clients, évidemment, pour détourner tout soupçon.  Ils ont bien fini leurs plats sans que les employés du restaurant ne doutent de rien.  Et d’un coup, ils ont dégainé leurs armes et menacent les maîtres des lieux à les donner toute la somme qui se trouve à l’intérieur. Selon nos informations, ce cambriolage leur a rapporté le pactole de 40 millions d’ariary. Des occupants de certaines chambres, puisque l’endroit est un hôtel-restaurant, ont pu observer le déroulement de l’acte.

Kalach abandonné. Ils ont alerté la police dont les éléments débarquaient sur les lieux quelques minutes plus tard. Les bandits n’avaient pas encore quitté l’endroit à ce moment-là. Les policiers s’apprêtent alors à intervenir à l’intérieur lorsqu’une grenade a été jetée contre eux. L’explosion et l’échange de tirs qui s’ensuit n’a pu que réveiller tout Antanimena. Comment ces bandits sont-ils en possession d’un tel arsenal de guerre : grenade, kalachnikov et pistolet automatique ? L’on a appris que ces malfrats ont décidé d’abandonner le kalachnikov qu’ils ont utilisé durant leur fuite. L’identification de cette arme à travers son lotissement serait la meilleure piste pour identifier ces bandits…

Didi R.

Share This Post