Ambohidratrimo : Découvertes d’ossements humains dans quatre valises

Jeudi dernier, les éléments de la gendarmerie de la Brigadde d’Ambohidratrimo ont été avisés de l’existence d’un trafic d’ossements humains dans leur circonscription. En possession de ces informations, ils ont fait une descente sur le lieu indiqué par leurs sources.  Personne à l’horizon. C’est alors qu’il a été décidé par la suite de dresser un piège à l’encontre des « vendeurs de squelettes ». Des gendarmes en tenue civile se sont pointés sur place. Ils étaient venus comme acheteurs potentiels. Et le piège a fonctionné. Les trafiquants se sont pointés ne se doutant de rien. Ossements contre argent.  Entre temps, il y a un os, l’un des délinquants a reconnu les supposés acheteurs, alertant ses acolytes que ce sont des gendarmes. Ils ont vidé le lieu en un temps record laissant « la marchandise » sur place. Poursuivis par les militaires, un jeune homme de 18 ans a été intercepté. Deux autres se sont échappés.  C’est après l’arrestation de ce jeune homme et d’une perquisition qu’on a découvert deux sacs et deux valises pleins d’ossement humains dans le domicile de ce dernier.

Chose curieuse pour les habitants de la localité, on n’a pas signalé une profanation de tombe. Et tout un chacun de se demander, d’où viennent ces ossements humains en grande quantité.

ALEM

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication