Ambanja : Intervention de la gendarmerie, vindicte populaire évitée



Jacaranda

Ne se contentant pas de voler le propriétaire, il voulait également violer une enfant

La nuit de vendredi dernier, un bandit s’est introduit dans une maison à Marovato Ouest dans le district d’Ambanja. Une fois à l’intérieur, le cambrioleur menaça la propriétaire en lui demandant de lui remettre l’argent. Et le voleur ne s’est pas contenté d’une maigre somme que lui a remise la victime. Il a ramassé tous les objets de valeur. Avant de partir avec ce qu’il a pris, une mauvaise idée a germé dans son esprit. Le malfaiteur voulait joindre à son acte de banditisme : un viol. La fille de sa victime se trouvait devant lui. Et il allait passer à l’acte. Le père réagit en lui assénant un coup de sagaie. Et le bandit a perdu la vie. Conscient de son acte, ce même père, de surcroît victime d’un cambriolage, s’est précipité à la gendarmerie du coin, relatant tout ce qui s’est passé. Entre temps, informés, les proches du bandit tué, au nombre de six, armés de sagaies, selon les informations, convergeaient vers le lieu pour régler leur compte à celui qui a tué leur parent. Heureusement, sur le qui-vive, la gendarmerie était déjà sur place pour les dissuader de ne pas commettre l’irréparable. Finalement, tout est rentré dans l’ordre. Une vindicte populaire évitée de justesse. Ces derniers mois, un petit rien poussait une population se sentant oubliée par les responsables, à commettre un acte de barbarie allant jusqu’à des lynchages, dénoncés par les observateurs avertis.

r.s.

Share This Post