Midi Madagasikara dénonce et condamne



Jacaranda

Midi Madagasiraka dénonce et condamne l’attaque à main armée perpétrée au domicile de son correspondant à Ambositra.  Celui-ci n’a pas seulement été menacé et agressé mais il a été blessé par balle à la jambe et a dû être hospitalisé d’urgence. Sa maison a été saccagée, ses outils de travail, sa caméra ainsi que des documents ont été emportés  par les malfaiteurs. De tels actes de violence et d’intimidation, fréquents depuis la période de transition, doivent cesser. Ils  portent atteinte à la liberté de la presse et sont inacceptables et intolérables.  Nous demandons aux dirigeants de la nouvelle République de veiller à ce que de tels actes de violence et  d’intimidation sur des journalistes ne puissent se reproduire et fassent l’objet d’enquêtes exhaustives et de poursuites judiciaires efficaces.

Pour sa part, la victime Cham Mouie Jean Anastase et sa famille tiennent à apporter leurs vifs remerciements à tous ceux qui leur ont apporté, de près et de loin, réconforts et aides face à cet acte de barbarie, entre autres le chef de Région d’Amoron’i Mania, le Procureur du tribunal, le commandant du groupement de la gendarmerie, le médecin chef et le personnel de l’hôpital Be d’Ambositra, le Commissaire et les éléments du commissariat, le député nouvellement élu de la circonscription et tous les amis et connaissances.

Share This Post