Tentative de détournement : La cinquième du genre selon l’ancien directeur du BCMM

Le procès sur la tentative de détournement de 16 milliards d’ariary au niveau du Trésor public a eu lieu hier au tribunal d’Anosy. Les cinq personnes dont deux anciens directeurs du Bureau des cadastres miniers de Madagascar et un ex-agent comptable, un employé de la présidence de la transition et une civile ont, tour à tour, comparu devant la barre du tribunal correctionnel. Ils ont tous niés leur chef d’inculpation. Y compris l’ancien personnel de la présidence qui a axé sa défense sur le fait qu’il n’est ni employé du trésor ni du BCMM. Une manière à lui d’expliquer qu’il n’était pas décideur et ne faisait que passer les documents administratifs. Un (ancien) directeur du BCMM, quant à lui, a affirmé qu’il a reçu un arrêté l’ordonnant de débloquer la somme indiquée, 16 milliards d’ariary, pour le compte de la société Mada Mining. « J’ai refusé, puisque cette missive ne permet pas de débloquer une telle somme. Nous savons très bien que quand il s’agit de plus de 10 millions d’ariary, il faudra un feu vert de la banque pour le déblocage » a-t-il plaidé devant le tribunal correctionnel. Avant de continuer qu’une tentative pareille est la cinquième du genre. Elle concerne toujours un pactole d’au moins 15 milliards d’ariary. Le parquet n’est pas allé sur quatre chemins pour dénoncer une mascarade dans cette affaire. « Trois employés du BCMM sont mêlés dans cette affaire et une fois la corruption dévoilée, ils se mettent au rang des plaignants pour faire diversion», a expliqué le magistrat du parquet durant la séance. Après la plaidoirie, le tribunal a décidé un renvoi de l’affaire pour le 1 juillet prochain. Une date ou le dénouement final sera connu.

D.R

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication