Vol de carburant dans le Grand Port : L’explosion d’un container a tué quatre personnes

La manœuvre est bien orchestrée, très bien même que cela a tourné au cauchemar pour les trafiquants. Un container est posé tout juste au-dessus du circuit du pipeline, en partance du tanker et à destination du port de Toamasina. Un artifice pour tromper les éventuels contrôles des responsables. L’endroit se situe bien entendu dans l’enceinte du Grand Port, tout juste à proximité de l’entrepôt d’une société de service, a-t-on appris. Visiblement, le caisson métallique n’a rien de différent de ses semblables sauf qu’à l’intérieur, tout a été modifié pour établir du vol de carburant. Un trou qui mène jusqu’au pipeline et d’autres instruments pour pomper et le tour est joué pour faire de l’argent. Oui, une somme importante, puisque l’on sait que ces voleurs peuvent « pomper » jusqu’à 7 500 litres lors d’une seule opération. De quoi faire « dix chiffres » en un seul coup. Cette fois, l’opération a tourné court et pire encore, a coûté la vie à quatre personnes. « Vers une heure du matin, un container a explosé. Quatre personnes y meurent carbonisées, selon des sources concordantes et généralement informées.» Une enquête est maintenant en cours pour déterminer l’origine de l’incendie. D’ores et déjà, il est fort probable que l’incident a fait suite à une étincelle. Quatre autres individus issus du même groupe de voleurs se trouvent encore entre la vie et la mort. Ces gens étaient munis de trente bonbonnes de 250 litres et d’un camion, sûrement, pour transporter les carburants par la suite. Une mode opératoire qui confirme encore une fois que tout a été si bien organisé. Cet événement ne pourrait que ternir la bonne image du Grand Port sur la récente inauguration (vendredi dernier) des travaux d’extension et d’aménagement des infrastructures sur place. La relance économique de la Grande Ile a été soulignée pendant la série de discours. Et pourtant, un trafic honteux, coûtant des milliards, se trouve sur le lieu-même. Une enquête mérite d’être approfondie sur cette explosion de container sur fond de vol de carburant. Nous avons entendu que des hommes « aux bras longs » seraient derrière l’affaire. Et si le feu n’a pas été maîtrisé, il est fort probable que le pire était à craindre. Imaginez les conséquences si le feu a atteint le stock de carburant au port ainsi que celui du tanker : le tout Toamasina serait probablement rayé de la carte…

Didi R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication