Université de Mahajanga : « Fin de la crise dixit le ministre de tutelle »

Samedi dernier, une véritable médiation a été menée par le ministre de l’Enseignement Supérieur Marie Monique Rasoazananera et son directeur de cabinet Hery Andriarilala. Ils ont réuni tous les acteurs en conflit ainsi que les autorités locales afin de trouver un consensus pour mettre une croix sur la crise. Un document dénommé « feuille de route pour la résolution de la crise à l’Université de Mahajanga » est né à l’issue de cette concertation. Parmi les grandes lignes, il a été décidé que le président actuel de l’université reste en fonction ; de nouvelles structures dont la création d’un comité exécutif composé par le président de l’Université et trois vice-présidents ont été mises en place ; un comité de suivi et d’évaluation a été également créé ; établissement d’un nouveau calendrier pour les cours de rattrapage n’excédant pas trois mois ; le ministère s’engage à régler les indemnités liées aux heures supplémentaires des enseignants. Dans la foulée, il a été décidé que l’année universitaire sera achevée le 30 octobre prochain et les résultats des examens y seront proclamés.

A l’initiative de la ministre, une série de rencontres a eu lieu mardi dernier. Le président de l’université de Mahajanga, Zafera Antoine Rabesa, des représentants des étudiants, des autorités locales allant du Chef de Région au Chef district en passant par le PDS de la commune ont présenté officiellement la « feuille de route » dans les locaux de la Région Boeny. Une joie pour les étudiants qui seront les premiers concernés par les dispositions citées dans ce document. Cris de joie et « antsa » ont été entendus au campus après la signature de la convention qui, entre autre, marque un point final à la crise au sein de cette université.

D.R

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication