Trafic de drogue : Deux réseaux démantelés

La police de l’anti-drogue n’a pas chômé ces derniers temps. Il y a deux semaines, un réseau implanté dans les bas quartiers de la capitale a été démantelé par les responsables de ce service. Au moins une trentaine de personnes ont été interpellées et présentées au Parquet. Mais les descentes entreprises ne sont pas restées là. Pas plus tard que le week-end dernier, les policiers ont effectué des contrôles sur place grâce à des informations délatrices visant des personnes. En effet, dans deux quartiers différents, à Anosibe et à Isotry, les descentes ont porté leurs fruits. Au moins, une douzaine de personnes ont été interpellées, hommes et femmes indifféremment. Elles sont toutes inculpées dans un vaste trafic de « rongony », au niveau national. Les informations émanant du service font état d’une multiplication inquiétante de la vente des « rongony » et des « menaka rongony », du nord au sud du pays. A Ambohipo, deux personnes ont été interpellées proposant de l’huile essentielle de « rongony » aux amateurs de cette drogue. Une saisie record d’une valeur de 200 000 Ar. Dans la capitale, deux quartiers ont été visés essentiellement, Anosibe et l’IVO Antohomadinika. Une dizaine de personnes ont été interpellées. Des receleurs, des revendeurs ainsi que des consommateurs se trouvaient ce jour-là dans le « panier » du service de la police.

r.s.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication