Toamasina : Achat d’huile de girofle, les interpellés attendent toujours leur procès

Jacaranda

Trois mois après leurs interpellations et leur placement sous mandat de dépôt, 14 opérateurs économiques croupissent toujours dans la prison d’Ambalatavoahangy Toamasina, attendant leur procès qui tarde trop à venir. Tout avait commencé le jour du 17 mai 2014. Le bateau Ravina quittait Mananara-Nord ce jour-là pour Toamasina avec à son bord diverses marchandises. En pleine mer, l’embarcation a coulé. Une partie de la cargaison a pu être récupérée. Des ventes ont été organisées et les opérateurs cités plus haut se portaient acquéreurs d’un lot important d’huile de girofle, en toute bonne foi. Ces négociants, il faut le rappeler, sont des commerçants qui font leur travail en toute honnêteté, en possession des documents officiels leur permettant tout négoce. Mais grande fut leur surprise quant ils ont été avisés qu’ils ont acheté des marchandises volées. On leur a indiqué qu’en vérité, l’huile appartient au député élu de Mananara-Nord. Des interpellations s’ensuivent le 23 juin 2014. Déférés au parquet le 1er juillet, ces personnes ont été placées sous mandat de dépôt. Elles sont accusées d’achat et de recel de marchandises volées. Des demandes de liberté provisoire leur ont été refusées. Les inculpés espèrent vivement un procès afin de pouvoir s’expliquer à la barre. Un appel lancé à l’endroit des tenants du pouvoir pour plus de transparence.

r.s.

Share This Post