Fêtes de fin d’année et de nouvel an : Une douzaine de morts et des centaines de blessés

2015 pointe son nez et voilà déjà un lourd bilan que l’on peut mettre à son compte. Une douzaine de morts et des centaines de blessés ont été à déplorer  durant les fêtes de fin d’année, du moins selon les chiffres enregistrés à l’HJRA. Accidents de la circulation, excès de boissons  alcooliques, sont les principales causes de ces décès selon les responsables de cet hôpital. 47 cas d’accidents ont été recensés dans la nuit du 31 et le jour du nouvel an, dont trois d’entre eux sont mortels. L’un s’est  produit dans la nuit de la St-Sylvestre où une petite fille de 7ans a été fauchée à mort par un véhicule tout-terrain, du coté d’Avarabohitra Itaosy. La petite fille qui  souffrait d’une vilaine blessure à la tête, y a succombé dès son arrivée à l’hôpital. Tandis que la voiture en question a pris la fuite, aux dires des témoins. Les deux autres cas se sont produits à Sabotsy Namehana et sur la route du Boulevard de l’Europe, jeudi dernier, où deux personnes ont trouvé la mort. Par ailleurs, en ces périodes de fête, l’alcool est toujours au rendez-vous. 15 individus ivres morts se sont présentés à la réanimation médicale. Quatre d’entre eux ont rendu l’âme dont un adolescent de 15 ans. Tandis que cinq autres individus très mal en point  ont péri en cours de route vers l’hôpital. Parmi eux, un sans-abri ramassé par la BMH du coté d’Antanimora. L’on a recensé aussi, durant ces fêtes, quatre  tentatives de suicide, souvent  des hommes et des femmes au bord de la dépression  décidés de mettre fin à leurs jours  en avalant des produits toxiques. Fort heureusement, ils ont pu être sauvés à temps.  Le taux d’intoxication alimentaire a été  faible cette année par rapport à l’an dernier, la réanimation médicale n’a enregistré que cinq cas durant  ces deux jours de fêtes. Pour le reste, des personnes souffrant de différentes maladies, des contusions occasionnées par des accidents de travail, des bagarres et des querelles, ont été pris en charge par les services d’urgence.  En tout, l’on a dénombré 211 individus. Ce qui fait que 329 personnes ont passé les fêtes de fin d’année à l’hôpital. 12 d’entre eux n’ont pas eu la chance d’accueillir le nouvel an.

m.L

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication