INSTAT : Son site web piraté par des terroristes

La vague de terroriste est-elle en train d’atteindre Madagascar ? La question mérite d’être posée et de façon  sérieuse après le piratage du site internet de l’institut national des statistiques (Instat). Les internautes ont remarqué d’eux-mêmes le défilement du texte sur fond noir « J’atteste qu’il n’y de Dieu qu’Allah…j’atteste que Mohamed est le Messager d’Allah » à l’ouverture du site en question. D’autres écritures arabes sous forme de flamme apparaissent et également une sorte de sigle montrant un homme en turban cachant à même son visage. En France, plusieurs sites web ont été victimes d’un piratage de la sorte et les hackers semblent être les mêmes. Les sites de l’institut Emilie du Chatelet, du Memorial de Caen, de la fondation Jacques Chirac et du centre de la mémoire d’Oradour, figurent dans la longue liste des victimes de ces piratages informatiques. Les médias français essaient de rallier ces actes à une réponse spontanée de l’attentat contre le magazine Charlie Hebdo. Et pour quel intérêt les hackers s’intéressent-ils à toucher le site malgache de l’institut national des statistiques ? Les informaticiens avancent l’hypothèse que ce site web pourrait-être hébergé en France. Une éventualité qui aurait faussé, selon les mêmes sources, les terroristes dans leurs inventaires des sites à pirater. En tout cas, erreur ou non, il s’agit d’une menace. Et une menace qui se doit d’être prise au sérieux.

Didi .R

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication