Tana : Les armes blanches en vente libre

Il suffit juste d’aller sur la grande toile, d’entrer sur les  sites de business online et le tour est joué. Les matraques électriques, les sabres et autres armes blanches se vendent librement sur certains sites. Un type de business qui devient du coup florissant avec l’insécurité devenu un lot quotidien dans la capitale. Dans le quartier d’Isotry, les sabres et autres objets tranchants sont étalés à même le sol à des fins commerciales. Ces faits servent d’un côté les gens, surtout les noctambules, qui se sentent plus en sécurité en possession de ces armes (surtout les teasers) de faible catégorie. Mais de l’autre côté, lorsqu’on sait que ces armes tranchantes qui s’éparpillent partout sont mortelles et que la plupart des « mpanendaka » en utilisent, il serait temps de prendre les dispositions nécessaires.

D.R

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication