Itaosy : Violence conjugale, le mari violent en prison

Jacaranda

Une jeune mariée a porté plainte contre son mari. D’après elle, depuis leur mariage, qui n’a durée que 5 mois apparemment, son mari la frappe partout et des parties vitales. Ceci même lorsqu’elle était  enceinte de leur enfant. Selon la jeune femme, « peu importe l’endroit où on se trouve, à la maison ou dans des lieux publics, mon mari n’a pas hésité à me frapper ». L’inculpé a plaidé coupable et que parfois il frappa sa femme mais il avait ses raisons. D’après lui, « toutes ces violences sont dictées par la  jalousie, j’aime trop ma femme alors je n’accepte pas qu’elle regarde un autre homme ». La victime par contre a affirmé le contraire, elle a dit qu’elle n’a d’yeux que pour son mari, que c’est lui qui  se fasse des idées. Le mari est condamné à 3 mois d’emprisonnement. Il s’avère que ce mari violent n’a personne que sa femme dans la capitale. Reste à savoir si la peine d’emprisonnement va lui servir de leçon.

Narindra (Stagiaire)

Share This Post

2 Comments - Write a Comment

  1. · Edit

    Visiblement, un problème d’éducation. Le machisme est à fond. Euh…. Et qu’est-ce qui se passera à la sortie de prison du mari dans trois mois ?

  2. · Edit

    ny ahy re tsotra hoany lelahy mamono vady
    atero mody @ ray amandreniny izy rehefa tsy tiana fa azavonoina . fa tsy nateraka ho vonoinao ny zanakolona , tena mampalahelo na toetsainany lelahy sasany !!!
    rehefa vita mariazy de vonovonoina angaha izany no nifanekena teo anatrehany Mr le Maire ?

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.