Brickaville : Trafic de bébés-tortues sur les 1 000 retrouvés, 22 vivants

Le 20 janvier dernier, les habitants de la localité d’Ambinanindrano dans le district de Brickaville ont fait une étrange découverte. 1 000 bébés-tortues ont été retrouvés à deux kilomètres de ce village dans un endroit appelé Sahavalaina. Après un constat, seuls 22 sont en vie. Le reste n’était plus que des cadavres. Selon les informations recueillies sur place, une voiture venant d’Antananarivo en direction de Toamasina avait jeté ces tortues à l’endroit indiqué.  Saisis de l’affaire, des éléments de la gendarmerie du poste avancé de Hoavimamiratra ont ouvert une enquête.

Ce n’est pas la première fois qu’une telle découverte a été constatée dans le pays. Le 22 octobre de l’année dernière, des bébés-tortues morts contenus dans deux grands sacs ont été jetés dans un bac à ordures devant le Bloc administratif dans la ville de Mahajanga. La raison, personne ne la connaît. Tout ceci pour dire que le trafic de tortues dans le pays est loin d’être éradiqué. Quelque part, faute d’acheteurs, les pauvres petites bêtes ne supportent pas les conditions dans leur lieu de captivité. Une autre information émanant de la gendarmerie d’Androka dans l’ouest du pays indique que huit braconniers ont été interceptés dans cette partie de l’île, il y a quelques jours. Armés de fusil de chasse, ils ont riposté quand les forces de l’ordre sont venues les arrêter. Bilan, un bandit a été tué lors d’un affrontement. 36 tortues vivantes ont été récupérées. Par ailleurs, les responsables ont retrouvé une centaine de carapaces plus de la viande conditionnée prête à la consommation.

Recueillis par r.s.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.