Insécurité : La présidence craint la présence d’un mercenaire

Jacaranda

Coca Zero Madagascar

Les observateurs auront sûrement remarqué la forte présence sur terrain des éléments des forces de l’ordre, ces gardes présidentielles, lors du dernier déplacement du chef de l’Etat à Toamasina. De sources concordantes et généralement informées, un mercenaire serait sur le sol malgache et inquiète au plus haut niveau. Il a fallu, dans ce sens, doubler en nombre la sécurité de Hery Rajaonarimampianina. De sources militaires, ce ressortissant étranger mène une troupe commando. Sa nationalité est déjà connue par les services de renseignements généraux du pays, selon nos informations. Pour l’instant, elle est tenue très secrète par les instances que nous avons tentées d’approcher pour des recoupements. Car à ces niveaux-là, il ne s’agirait plus de rumeur et l’analyse du renseignement est très poussée. Raison pour laquelle le renforcement immédiat de la mesure de sécurité présidentielle a été adoptée depuis quelques jours. La même mesure s’applique pour la protection des palais d’Etat, prioritairement Iavoloha et Ambohitsorohitra. C’est dire que l’éventualité d’une attaque a été prise avec un maximum de sérieux par les responsables de la sécurité du Président. L’existence d’une réunion secrète, selon les informations qui courent auprès de nos sources militaires, par un groupe d’hommes armés la semaine dernière aurait donné de l’importance à cette menace. Qui veut quoi ? Dans ce genre de cas, il appartient aux agents responsables de développer de fortes capacités de discernement et de recherches poussées de renseignements. Le capital informationnel basé sur des recueils de renseignements fiables joue toujours un élément important sur la prise de décision tant au niveau de la défense que stratégique.

 D.R


Share This Post