Abandon d’un bébé en pleine brousse

Vendredi 13 mai, un bébé de 5 jours maximum a été abandonné et retrouvé

par un passant sous un arbre dans le quartier de la Star Fokontany Ambalavola.

L’individu l’entendait pleurer et a immédiatement appelé le responsable du

Fokontany et alerté la communauté. Puis, ils sont allés voir l’enfant. Ils ont pris

le bébé et l’ont amené chez une soeur du couvent Bon Pasteur. Ensuite la soeur

l’a amené à l’hôpital et elle a fait une déclaration à la police des moeurs et de la

protection des mineurs. C’est une petite fille atteinte d’une malformation

congénitale sur la lèvre supérieure, elle a été abandonnée en pleine forêt sous un

arbre. Elle avait une blessure profonde sur la tête, des marques de piqûre de

fourmis sur ses joues et sur son corps. A son admission à l’hôpital, elle pesait

2kg, actuellement son poids est de 3kg.

Zafitombo Angeline est une femme âgée de 32 ans. Elle a fait la garde malade du

bébé volontairement depuis une semaine à l’hôpital « manara-penitra ». Elle vient

du quartier où l’enfant a été retrouvé. Elle l’a suivi partout depuis ce triste jour

jusqu’à l’hôpital. Elle a quitté son travail pour être avec le bébé et le chérir.

Angeline a déjà une fille de 13 ans avec son ex-époux. Elle s’est remariée il y a

quelques années, mais ils n’arrivent pas avoir d’enfant. Angeline et son mari

Bernard Kaloson âgé de 40 ans ont décidé d’adopter ce bébé. Le médecin leur dit

que l’opération de la lèvre du bébé ne pourra se faire que lorsque il aura atteint

l’âge de 6 mois. Ils prennent bien soin du bébé pendant son hospitalisation, la

femme fait la garde, son mari fait la lessive du bébé et se charge de porter à

manger pour sa femme à l’hôpital. Est-ce que cette malformation du bébé est

une raison pour l’abandonner ? Ou il y a-t-il autre chose, comme la pauvreté ?

La personne qui donnera des informations concernant les parents du bébé sera

récompensée par la police des mœurs et de la protection des mineurs. La source

d’information restera anonyme nous a confié le responsable de la police.

C.Angeline

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.