Anosy : Un homme a écrit sur un carton avant de mourir

Jacaranda

Un homme d’environ 40 ans a été retrouvé mort, hier, à Anosy près de l’hôpital HJRA au pied du mur d’enceinte de ce centre hospitalier. A ses côtés, les gens ont remarqué écrit sur un bout de carton, un message manuscrit indiquant que cette personne est originaire d’Ivato. Sans plus de précision. On ne sait pas de quel « Ivato », parle le message. Un nom de village ou de localité très commun dans le pays. Selon les personnes qui fréquentent ce quartier, cet individu vivait de mendicité, un sans domicile fixe qui faisait la manche depuis longtemps. Et les commentaires fusent. Les uns avancent qu’il a été victime d’une maladie quelconque et ne s’est plus réveillé après une nuit passée à la belle étoile comme à ses habitudes. D’autres disaient qu’il est mort suite à des longues journées « sans pain », c’est-à-dire, à ne rien trouver à manger. La veille de sa mort, les habitués de cette localité d’Anosy le trouvaient à sa place habituelle sans aucune inquiétude. Rien d’anormal quant à son état de santé, remarquait une personne, visiblement émue devant ce corps sans vie. Alertées, les autorités concernées étaient sur place, pour un constat de visu et ensuite enlever le corps pour le transporter à la morgue.

Cette semaine, trois personnes ont été découvertes mortes dans la capitale. Les informations reçues indiquent que ces victimes étaient toutes des sans-abri. Une vieille femme sans vie à Isotry « Tetezan’i Bekiraro» au début de la semaine. Et pas plus tard que dans la matinée de jeudi, un homme encore jeune, est passé de vie à trépas, tranquillement dans son sommeil, selon les informations recueillies sur place. Un « mpatory an-tsena», un de plus, qui serait victime d’une maladie quelconque ou tout simplement de la famine.

m.L  

Share This Post

2 Comments - Write a Comment

  1. Je me demande si les dirigeants de notre pays connaissent le mot « HONTE ». Dans toutes les statistiques du monde entier, Madagascar est le pays le plus pauvre au monde. Hors, nous avons des ressources pour faire avancer ce pays, car c’est bien là le problème: la corruption est le pain quotidien des dirigeants. Je connais même des ONG qui doivent payer des taxes alors que ce sont des organisations à but non lucratif. Il semblerait que le gouvernement veut à tout prix les faire fuir alors qu’il ne fait RIEN – mise à part s’enrichir- pour ce pays. HONTE à VOUS! Vous vous êtes regardé dans un miroir? Notre président a acheté son diplôme des finances?Quant à sa femme , une ancienne serveuse, elle a fait l’école primaire au moins? Idem pour les autres membres du gouvernement! La honte, la honte!!!!!!!!

  2. Jamais le peuple malgache ne s’est éloigné de ses valeurs…l’anonymat remplace LA solidarité villageoise.. autrefois les morts de faim étaient inimaginables dans le pays… le fihavanana et les grandes valeurs vantées ne sont plus que folklore

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.