Sénateur Amido : « Tous les élus de la province d’Antsiranana unis pour le développement »

Jacaranda
Le vice-président du Sénat Amido en tournée dans sa circonscription.
Le vice-président du Sénat Amido en tournée dans sa circonscription.

Le vice-président du Sénat Amido parle du développement de la province d’Antsiranana. Interview.

Midi : Quelle est la situation actuelle du développement de la province d’Antsiranana ?
Amido : « La province est riche en ressources naturelles, minières et halieutiques. Mais il existe des problèmes à résoudre, tels le mauvais état de la route reliant Ambilobe à Vohémar, le mauvais état de la portion nord reliant Ambanja à Antsiranana, les problèmes liés au transport aérien dus en premier lieu à l’aéroport d’Antsiranana qui ne peut pas recevoir dee gros porteurs, mais aussi à l’inexistence de lignes intérieures à la province d’Antsiranana et enfin à l’inexistence de liaisons aériennes régionales avec les îles de l’Océan Indien.  A ceux-ci s’ajoute le problème de l’inexistence ou de l’insuffisance de l’énergie en milieu urbain et en milieu rural ainsi que le problème du chômage qui aggrave l’insécurité. »

Midi : Qu’a fait l’Etat pour la province d’Antsiranana ?

Amido : « Malgré ces difficultés, l’Etat, sous la direction du président de la République et du Premier ministre, a mis en place les projets présidentiels qui répondent entièrement aux aspirations communes de tous les élus de la Province unis désormais par un lien de solidarité. En ce qui concerne la future Zone Economique Spéciale (ZES), tous les élus de la province d’Antsiranana, sans distinction d’appartenance politique ou religieuse ou ethnique, l’approuvent entièrement dans le cadre de la Nouvelle Vision qu’ils ont adoptée à l’unanimité : « Le développement de la province d’Antsiranana pour les générations futures ». Et tous les élus sont prêts à faciliter et à soutenir l’implantation de cette ZES. L’Etat a également mis en œuvre le Projet Pôles intégrés de Croissance et Corridors (PIC 2). Sans parler de la réhabilitation de la route nationale RN5A, Ambilobe-Vohémar et de la portion nord de la route nationale RN6, Ambanja-Antsiranana. »

Midi : Quel est le défi de tous les élus de la province d’Antsiranana ?
Amido : « Tous les élus de la province d’Antsiranana sans distinction de sensibilité politique et unis dans un élan de solidarité ont adopté à partir de maintenant une vision commune. Ces élus connaissent parfaitement les aspirations de la population. A cet effet, les élus et la population sont fin prêts pour accueillir le Conseil des Ministres décentralisé prévu se tenir lundi prochain.»

Midi : Mots de la fin ?
Amido : « Tous les élus de la province d’Antsiranana n’approuvent plus les troubles politiques de toute sorte et lancent en signe de leur solidarité un appel solennel à toutes les personnes physiques et morales de bonne volonté, résidant à Madagascar ou à l’extérieur, à venir œuvrer ou investir dans la province d’Antsiranana afin de participer au développement effectif du Nord de Madagascar qui possède ses ressources naturelles. Tous les élus de la province sont disposés à faciliter et à soutenir tout investissement et toute activité de développement qui entre dans le cadre de leurs aspirations selon le principe « gagnant-gagnant ». »

Recueillis par R. Eugène

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.