« Passeports turcs » : Des centres cultuels dans le collimateur des enquêteurs

Jacaranda

L’enquête avance à pas de géant après les arrestations de quatorze ressortissants turcs, dans la nuit du jeudi à vendredi dernier. Outre les investigations qui se penchent sur le(s) responsable(s) de la confection des faux visas incluant les utilisations de la fausse signature d’un haut responsable gouvernemental, les limiers surveillent aussi quelques centres cultuels dont nous tairons pour l’instant la religion concernée sous peine de brûler les enquêtes policières. Ces centres hébergent des ressortissants étrangers en situation irrégulière ou n’ayant pas de titre de séjour, a-t-on appris de sources concordantes. Un véritable réseau bien huileux qui connaît les rouages administratifs sur l’octroi de visas est suspecté d’être derrière cette affaire d’usage de faux documents. La réalité est telle que les contrôles d’usage laissent à désirer. Les gens viennent en tant que touristes et ils régularisent, à l’aéroport même, leur visa. Après, ils sont libres comme l’air et leurs moyens financiers aidant, les faux titres de séjour viennent facilement. Hier, nous avons appris que les ressortissants turcs concernés ont pu rejoindre leur domicile commun à Alasora après leur audition préliminaire. Ils font le va-et-vient à Anosy, dans les locaux du service de surveillance du territoire, selon les convocations des enquêteurs. Leurs passeports ont été saisis par le ministère de l’Intérieur. Du côté de la police, l’on avance que le défèrement au parquet se tiendra cette semaine.   

D.R

Telma Fibre Vibe

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.