Amoron’i Mania : Lutte contre l’insécurité, l’effectif des gendarmes sera revu à la hausse

Jacaranda

« L’effectif des gendarmes dans la région d’Amoron’i Mania, sera revu en hausse à partir de ce mois de mars 2017 »  dixit le Commandant de la Gendarmerie nationale, le Général Ramiandrisoa, lors de sa rencontre avec les élus locaux et les autorités, en général et les maires  en particulier, lundi dernier à Ambositra.  Une réunion d’information et de prise de décision sur la lutte contre l’insécurité qui prévaut dans l’Amoron’i Mania et  qui a vu entre autres, la participation du vice- président de l’Assemblée nationale, le député Hary Andrianarivo.

Limitrophes. Une occasion pour le commandant de la gendarmerie nationale de rappeler aux « Ben’ny tanàna » que la décision d’installer des postes fixes et des postes avancés de gendarmerie relève plutôt des communes que de la gendarmerie. Dans la mesure où ces collectivités doivent prendre en charge  les éléments sur place. A propos de la gestion des zones limitrophes, cette mission sera confiée au commandant de la circonscription régionale de la gendarmerie de Fianarantsoa en collaboration avec les commandants de groupement, a révélé le général Ramiandrisoa qui entend assumer pleinement sa mission.

Chefs d’arrondissement. Concernant les gros poissons dans les trafics de tous genres et qui sont souvent peu inquiétés, le Gal Ramiandrisoa a été claire dans ses propos, en disant que la  gendarmerie a pris ses dispositions dans l’arrestation de nombreux trafiquants d’armes, de munitions et des rondins de bois de rose et que, ces malfaiteurs  croupissent actuellement en prison.  Le maire de la commune de Marosoa-Imady quant à lui, a pointé du doigt en présence du préfet d’Ambositra, certains chefs d’arrondissement administratif  dans les blanchiments de passeports de bovidés. Toujours le maire de Marosoa Imady de dénoncer la corruption qui existe au tribunal, favorisant ainsi les actes de banditismes et l’impunité.

Recueillis par Anastase

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.