Le mandat est sorti hier : Expulsion manu militari d’une vingtaine de Sri-lankais

Jacaranda

La police de la surveillance du territoire est déjà notifiée du mandat d’expulsion décerné par le ministère de l’Intérieur. Ce document est sorti hier et concerne le refoulement immédiat d’une vingtaine de ressortissants sri-lankais. « Ils auront 48 heures, à partir de ce jour (mercredi) pour quitter le territoire malgache. Nos hommes procèdent aux ramassages (pour ne pas dire arrestations) et aux accompagnements jusqu’à l’aéroport des individus concernés par le mandat » a-t-on appris de notre source. Ce qui laisse penser que ces ressortissants étrangers auront jusqu’à vendredi pour prendre le large de Madagascar. « Cette ferme décision a été prise suite au fait qu’une bonne partie de ces gens utilisent leur visa touristique à des fins professionnelles. Le plus flagrant a été la descente de ces Sri-lankais à la carrière minière de Didy (Ambatondrazaka) en tant que collecteurs. Des Sri-lankais d’Ilakaka sont aussi frappés par cette décision. Pour leurs cas, ils avaient utilisé leur autorisation d’achat jusqu’à la même carrière de Didy alors que cela devrait se limiter à Ilakaka » a expliqué notre source auprès du ministère de l’Intérieur. Parmi ces personnes concernées, quelques-unes ont déjà écopé d’emprisonnement ferme à Ambatondrazaka. Ces individus font partie de ceux à expulser. Les visas de long séjour sont précaires et révocables et peuvent aller jusqu’à l’expulsion de leurs propriétaires. A l’allure où vont les choses, le ministère de l’Intérieur a opté parmi ses objectifs de l’année l’assainissement des ressortissants étrangers, surtout ceux sans papier. Oui, les étrangers clandestins existent bien dans la Grande Ile. Certains optent pour les faux visas et les autres à d’autres usages de faux documents pour justifier leurs prolongations de séjour dans  le pays. Pour les cas des Sri-Lankais, la police sera à pied d’œuvre à partir de ce matin pour les retrouver et les notifier de leur expulsion. Le compte à rebours de 48 heures commence aujourd’hui.     

D.R

Share This Post

One Comment - Write a Comment

  1. · Edit

    Oui mais faudrait que le gouvernement revoie la politique d attribution des visas qui est vraiment trop trop complaisante

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.