Kidnapping à Maibahoaka : Prolongement de la garde à vue pour les quatre suspects

Jacaranda

Prévu hier, le déferement des quatre suspects dans l’affaire de kidnapping de la femme d’un grossiste à Maibahoaka-Ivato n’a pas eu lieu à cause de la fermeture du Tribunal de Première Instance d’Antananarivo suite à la grève illimitée initiée par le syndicat des greffiers. Puisque cette affaire est qualifiée de criminelle, la Brigade de Talatamaty chargée de l’enquête devra prolonger la durée de la garde à vue de ces individus dont l’exécution a besoin de l’aval du Procureur de la République.

Cette fermeture des Tribunaux depuis la semaine dernière a beaucoup bouleversé l’organisation et le fonctionnement de toutes les unités de la police et de la gendarmerie dans tout le territoire national. Leurs cellules et violons sont débordées. Dans un cas pareil, les responsables sont obligés de trouver des solutions pour débloquer la situation. Au niveau de la police nationale, deux options sont possibles, selon les explications du Commissaire de Police Alexandre Ranaivoson, premier responsable de la  communication au sein du ministère de la Sécurité publique. La première est la libération du suspect qui devra être convoqué ultérieurement s’il s’agit d’un délit de moindre importance. La deuxième est la libération provisoire sous la garantie de l’avocat du suspect.

D’après cet officier supérieur de police, une personne doit être gardée à vue pour prévenir  la possibilité d’une fuite et  pour éviter que le suspect récidive. Le troisième motif relève de la nécessité de l’enquête qui interdit la possibilité au suspect de s’entretenir avec d’autres personnes. Le quatrième consiste à éviter l’éventualité d’une vengeance à l’encontre de la personne avec qui le suspect a un différend. C’est pourquoi, les soupçonnés de crime doivent être gardés à vue jusqu’à ce qu’ils soient remis au tribunal.

T.M.

Telma Fibre Vibe

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.