Suspicion de vindicte populaire : Arrestation en masse à Ambatomirahavavy

Jacaranda

Mardi, des éléments du groupement de la gendarmerie de Miarinarivo sont venus à Imerintsiafindra dans la Commune rurale d’Ambatomirahavavy pour arrêter quelques notables ou Raiamandreny soupçonnés d’être complices dans l’attaque du domicile d’un ex-gendarme dans la localité. Selon l’information, les suspects seraient tous des notables du village qui n’ont rien avoir avec cet acte. C’est pourquoi, la population d’Imerintsiafindra réclame leur libération immédiate.

Selon les informations, cette attaque à main armée, où un membre du « fokonolona » venu à la rescousse a été blessé par la balle des bandits, a été commise par trois individus. Le blessé figure parmi les premiers du « fokonolona » ayant répondu à l’appel au secours lancé par le propriétaire de la maison attaquée. Ils étaient deux qui ont affronté les bandits qui étaient au nombre de deux au départ. Ils étaient en plein combat à corps-à-corps avec ces derniers lorsqu’un troisième bandit a surgi et a tiré sur l’un d’eux. Deux autres enfants auraient également été touchés par des balles du tireur.

Puisque les assaillants ont pu s’échapper, l’ex-gendarme propriétaire de la maison attaqué aurait indiqué un jeune homme habitant du village comme son suspect dans sa déposition à la gendarmerie. Le « fokonolona » s’est pourtant soulevé contre cette insinuation, car d’après lui, cet individu n’a rien à voir avec cette affaire. Il aurait été avec le « fokonolona » qui a répondu à l’alerte à cette attaque. C’est pourquoi, les Raiamandreny du village et quelques membres du fokonolona  ont réclamé la libération de ce jeune homme quand il était en garde à vue à la brigade de la gendarmerie pour enquête. Ce serait la raison pour laquelle, la gendarmerie soupçonne la possibilité d’une vindicte populaire pour justifier cette arrestation en masse.  Affaire à suivre…

T.M.

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.