Métier hors du commun : Médecin légiste

Il passe la plupart de ses heures de travail à la morgue pour effectuer des autopsies. En cas de besoin, il est obligé de venir sur le terrain (lieu du crime et lieu où est enterré un mort) pour cette opération. Qui est-il ? C’est le médecin légiste. Il est appelé pour s’occuper de l’autopsie en cas d’un décès suspect. Il est aussi sollicité pour des vivants après un accident, des coups et blessures pour affaires de mœurs ou encore pour évaluer des séquelles.  En effet, ce spécialiste de la médecine légale n’agit qu’à la demande d’une autorité judiciaire : parquet, juge d’instruction, magistrat du siège. Une autopsie demandée par la justice consiste à déterminer les voies et moyens ayant provoqué un décès suspect et, si possible, la date et l’heure du décès.

Compte tenu de ses attributions dans le cercle de la médecine, le médecin légiste est un métier hors du commun. Ce n’est pas facile de se trouver devant un mort toute la journée et ausculter un cadavre en décomposition. C’est pourquoi, exercer ce métier exige un bon équilibre nerveux et mental étant donné qu’il consiste à fournir des informations sensibles en matière judiciaire. Un médecin légiste témoigne alors comment on doit agir dans ce métier pour réussir. Il se souvient encore de l’un des premiers corps sur lesquel il a travaillé. « Je n’avais pas imaginé l’aspect que pouvait avoir un corps retrouvé après un certain temps. Il était méconnaissable. Nous l’avons identifié grâce à sa prothèse de la hanche. Cela ne m’a pas dégoûté. Je suis passé outre. Le côté scientifique a repris le dessus. Le rapport à la mort dans le travail est différent du rapport à la mort dans la vie. L’un est scientifique, l’autre émotionnel. Comme pour tout médecin. Il faut faire le distinguo. À partir de là, ce n’est plus un problème. »

Recueillis par T.M.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.