Ambohimangakely : Un réseau de malfrats démantelé


Jacaranda

Pour lutter contre l’insécurité prévalant dans la capitale et ses environs à l’heure actuelle, une opération spéciale mixte, où collaborent la gendarmerie, la police nationale, et l’Armée malagasy, est lancée depuis la semaine dernière. Pour Antananarivo, cette action qui n’a pas tardé à apporter ses résultats, se concentre dans les 11 zones classées rouges en matière d’actes de banditisme. Parmi ces résultats figurent les arrestations des 12 individus membres d’un réseau de pratiquants de vol avec effraction, d’attaque à main armée, de viols, de braquage de camion, et de vol à la tire. En présentant cette nouvelle à la presse hier, le chef d’escadron Andry Sedera Randriatsarafara, commandant de la Compagnie de la gendarmerie de Tanà-ville a révélé  que ces arrestations ont fait suite à un vol avec infraction commis à Soamanandrariny le 2 Août vers 11 heures. Alertés à temps, des gendarmes d’Ambohimangakely sont tout de suite intervenus. Trois malfaiteurs ont été surpris. L’interrogatoire de ces suspects ont révélé qu’ils faisaient partie des bandits ayant attaqué le domicile d’un ressortissant Chinois à Ankerana le 22 février 2017 où des bijoux et pierres précieuses ont été dérobés. Pire encore, les assaillant sont allés jusqu’à violer leur victime. « Quatre des bandits qui ont commis cette attaque ont été arrêtés et écroués à la Maison de force de Tsiafahy », souligne le commandant de compagnie. En menant l’enquête en profondeur, la gendarmerie est parvenue à attraper 9 autres individus  soupçonnés d’être des braqueurs de camion dans le quartier d’Ambatomaro, Ambatobe, Ankerana, Ankadindramamy. Ce qui porte à 12 le nombre des suspects arrêtés dont le dénommé Kaisara, un bandit  tristement célèbre et recherché depuis 2012. Le chef d’escadron Andry Sedera Randriatsarafara tient à souligner que la gendarmerie a obtenu ces résultats grâce à la collaboration des personnes de bonne volonté.

T.M.

Share This Post

Post Comment