Bar à Soanierana : Deux jeunes femmes échappent à un viol

Jacaranda

Un fait qui illustre une fois de plus la dégradation des mœurs dans la capitale. Jeudi dernier, deux jeunes femmes étaient sorties avec leurs maris pour une soirée  de détente après le bureau. Un « afterwork » qui  a tourné mal lorsque des personnes visiblement  émoustillées par la vue des jeunes femmes les ont prises à partie.  Leur attitude avait visiblement intrigué  l’assistance qui s’est tout de suite rendue compte qu’il s’agissait d’individus  extrêmement dangereux. Ils se faisaient  passer pour des clients  amateurs de karaoké. Les deux jeunes femmes ne s’étaient pas aperçues de l’attention qu’ils leur ont portée. Alors qu’elles allaient aux toilettes, les deux gars les ont suivies.  Ils les ont plaquées brutalement au sol. Fort heureusement, l’un des maris, lui aussi,  pris par un besoin urgent s’est rendu aux toilettes. Grande furent  sa stupéfaction et sa colère  lorsqu’il a vu sa femme en train d’être violentée. Les deux hommes ont tout de suite pris la fuite et le troisième, lui, est venu aux mains  avec le « sauveur ». Il (le violeur) a fini par  prendre la poudre d’escampette  puisque  des gens sont vite venus à la rescousse. On a décidé à ramener l’individu au bureau de la gendarmerie en taxi. En cours de route, ses amis, l’ayant vu dans le véhicule, ont décidé de forcer la porte pour le libérer . Ils ont fini par casser les vitres des portes du côté  passager. Le chauffeur de taxi a continué sa route sans s’arrêter et est arrivé au bureau de la gendarmerie à Betongolo sans dommage. Une enquête y a été ouverte pour tentative de viol. Ses amis sont activement recherchés.

D.R

Blueline Air Fiber

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.