Soupçon de peste à Anosibe : La population s’oppose à l’enlèvement du corps par la BMH

Jacaranda

Hier, les agents du Bureau municipal d’hygiène (BMH) et des éléments de l’Emmo-Reg qui sont venus récupérer la dépouille mortelle d’une femme de 54 ans déclarée morte de la peste à Mandrangobato II, à Anosibe depuis le mardi, ont été obligés d’évacuer le lieu. Ils ont dû renoncer à leur mission suite à la résistance faite par des membres du fokonolona. Ces derniers qui ont refusé de livrer le corps depuis mercredi en disant que la défunte n’est pas décédée de la peste mais d’un problème de tension artérielle. Malgré tout, les proches de la victime ont fini par obtempérer après des pourparlers avec les autorités de la  Santé. C’est pourquoi, une équipe de la BMH accompagnée des forces de l’ordre se sont rendus sur place pour effectuer la procédure hier vers 16 heures. L’échauffourée se produit quand les agents du BMH s’apprêtent à embarquer le corps dans leur voiture. Aussitôt, des membres du fokonolona qui s’attroupaient sur le lieu leur ont lancé des pierres pour montrer leur mécontentement. Pris au dépourvu, les agents du BMH et les quelques policiers ont dû s’enfuir in extremis tout en laissant derrière eux le corps. D’après les informations, une réunion d’urgence entre les autorités concernées a eu lieu en début de la soirée pour résoudre ce problème. La descente massive des éléments de l’Emmo-Rég sur place pour effectuer cette mission aurait été décidée lors de cette réunion.

T.M.

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.