Attaque avortée à Itaosy : Les gendarmes sont intervenus à temps

Jacaranda

Cette fois-ci, on dirait que nos forces de l’ordre, en particulier la Gendarmerie nationale, ont gagné un point d’avance par rapport à ses pairs de la police nationale et les militaires. Hier, le colonel Ravoavy, commandant du groupement d’Analamanga affirme que partager les résultats des interventions de la gendarmerie vis-à-vis de l’insécurité accrue presque sur tout le territoire national s’avère être primordial pour rassurer les Malgaches quant au fait qu’il y ait encore des forces de l’ordre dans ce pays.

Pour soutenir son argumentation, le commandant de groupement a cité le cas d’une tentative d’attaque à main armée que la gendarmerie a réussi à neutraliser récemment à Itaosy. Selon ses dires et confirmés par les témoignages de la famille qui a vécu le fait, le pire a été évité grâce au passage de la patrouille de la gendarmerie sur les lieux. Une bande de malfaiteurs était sur le point de dévaliser le logement d’un opérateur privé dans le quartier quand des gendarmes qui faisaient la ronde de nuit sont passés dans les environs. Ces derniers auraient, selon les explications du colonel, aperçu le mouvement suspect des bandits et sont tout de suite intervenus. Des bandits auraient déjà réussi à escalader le mur de clôture de la propriété, à en croire les témoignages du gardien des lieux. Ce dernier qui a affirmé avoir vécu un vrai cauchemard en entendant des échanges de tirs pendant près d’un quart d’heure. «Heureusement, nous avons retrouvé le calme quand des bruits de bottes se font entendre devant notre porte. Nous étions soulagés en entendant que des gendarmes sont venus à notre secours », s’exclame le gardien. Le colonel Ravoavy a ajouté que les gendarmes en patrouille ont dû riposter, car les malfrats ont tenté de leur résister.  Malheureusement, ces derniers ont pu s’échapper.

Un agent pénitentiaire arrêté. Un résultat fort louable que la gendarmerie a également révélé : l’arrestation d’un agent pénitentiaire impliqué dans le braquage d’un établissement commercial à Andravoahangy, commis il y a exactement un an. Le suspect a été arrêté le 13 septembre, suite aux images enregistrées par les caméras de surveillance de la scène de l’attaque. Cette arrestation a permis selon toujours la gendarmerie, de surprendre un autre suspect de cet acte. Il s’agit d’un certain Mika Beloha dont le nom figure, selon toujours les informations dans la liste des grands criminels de ce pays. D’après le commandant de groupement d’Analamanga, quatre individus impliqués dans un kidnapping et arrêtés par la gendarmerie la semaine dernière devront faire l’objet d’extraction pour des nouvelles enquêtes d’ici peu. Outre l’affaire de kidnapping pour laquelle la police nationale les a traînés devant le parquet- parce que cette dernière est la première à s’être saisie de l’affaire-  Ils devront répondre à trois chefs d’inculpation, à savoir la détention d’arme illégale, l’assassinat et l’association des malfaiteurs.

T.M.

Blueline Air Fiber

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.