Expulsion à Tsarahonenana : Les réfractaires n’ont pas eu gain de cause



Jacaranda

Les déclarés squatteurs ont fini par reconnaître le droit de propriété que détient le propriétaire. En effet, ils ont accepté d’évacuer le lieu mais sous certaines conditions auxquelles  les différentes parties concernées se sont mises d’accord le lundi  4 novembre. Ce jour-là, une réunion entre le propriétaire du terrain, les squatteurs, des responsables du fokontany, des représentants de la commune urbaine d’Antananarivo et de la Force de l’ordre s’est tenue au bureau du fokontany de Tsarahonenana. Il a été décidé pendant la rencontre, qui s’est déroulé en présence de l’huissier de Justice Baholy Harinony Anna Sylvie qui se charge de l’exécution de la décision judiciaire relative à cette expulsion, que  les occupants du lieu devront démolir  eux-mêmes leurs constructions tout en continuant leur commerce à partir de la semaine prochaine jusqu’au 4 janvier. Cette mesure a été prise pour qu’ils puissent faire la fête de fin d’année en toute quiétude. « En ce qui concerne l’avenir de ces commerçants, la CUA s’engage à trouver des endroits pour assurer leur gagne-pain », souligne l’huissier qui affirme être à l’origine de ce consensus.

T.M.


Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.