Escroquerie : Un couple subtilise près de trois milliards ariary

Déjà en détention préventive à la Maison centrale de l’administration pénitentiaire à Antanimora, un couple a fait l’objet d’extraction pour être traduit auprès de la gendarmerie et de la police pour enquête, hier. Ce couple est poursuivi pour des affaires d’escroquerie de grande envergure pour lesquelles la Brigade territoriale de la Gendarmerie de Tanà-ville et le Service des affaires économiques de la Police nationale à Anosy sont tous saisis et mènent des enquêtes y afférentes. Selon les informations, ces deux individus ont réussi à subtiliser près de trois milliards d’ariary dont les victimes sont issues des catégories socio-professionnelles différentes : magistrat, éléments des Forces de l’ordre, des opérateurs économiques nationaux et étrangers, des propriétaires d’agence de voyage. Selon les informations, ce couple devra être présenté devant la barre le 18 mars prochain pour escroquerie, abus de confiance, faux et usages de faux, suite aux plaintes déposées par une quinzaine de personnes dont les préjudices s’élèveraient à 350 millions d’ariary. Mais le problème s’impose car jusqu’ici, des plaintes affluent encore au sein des forces de l’ordre. Pourtant, cela semble ne pas inquiéter les suspects si l’on entend le souci d’une victime qui s’est présentée à la brigade de la Gendarmerie de Betongolo, hier pour soutenir sa plainte contre ce couple. Cette femme qui se plaint avoir perdu près de 350 millions d’ariary affirme avoir été insultée par le mari suspect qui se vante avoir des relations en haut lieu. Que la justice soit faite.

T.M.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.