Ambositra : Une vendeuse de riz fusillée par des malfaiteurs



Jacaranda

Apparemment, les sorties nocturnes ne sont plus recommandées dans la ville même d’Ambositra, aussitôt la nuit tombée. Si l’on se réfère aux nombreux cas d’agression qui se sont produits ces derniers mois, et ce nonobstant la vigilance de la population et des forces de l’ordre.

La dernière en date et celle de l’agression d’une vendeuse de riz dans le fokontany de Nambolempary-Ambositra, le 19 janvier dernier aux alentours de 19h30. La victime a été sommée par trois ravisseurs de donner la recette du jour. S’étant fortement opposée, un des bandits a pris son arme et  a fusillé la victime à l’endroit d’un de ses membres inférieurs, pour par la suite s’emparer du butin et prendre la poudre d’escampette avec ses complices. Alertée par ce coup de feu, la population a aussitôt poursuivi les agresseurs et a réussi à en appréhender un qui a été mis en malle avant d’être emmené à la brigade de la gendarmerie d’Ambositra qui s’est saisie de l’affaire. L’enquête se poursuit pour identifier les autres agresseurs. Transportée immédiatement à l’hôpital, la victime a reçu les premiers soins nécessaires et a pu aussitôt rejoindre son domicile. Son état n’inspire aucune gravité.

Vols de bœufs. Toujours dans le domaine de l’insécurité, après quelques mois d’accalmies dans le district d’Ambatofinandrahana et de Manandriana, les actes de banditisme, plus particulièrement les vols de bœufs ont repris de l’ampleur. De nombreux cas ont été enregistrés, seulement pour le courant de ce mois de janvier, si l’on se réfère aux rapports incessants adressés par les autorités locales aux instances supérieures. Ces forces de l’ordre sur place ne cessent de faire ressortir l’insuffisance des moyens humains, financiers et matériels face à ces bandits farouchement armés et qui ne reculent devant rien sur leurs passages. Une année difficile s’annonce déjà pour ces populations qui, après le passage du cyclone Ava, devront vivre au quotidien les attaques des « dahalo » et ce, jusqu’à quand ?

Anastase

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.