Antaninarenina : Arrestation d’un présumé kidnappeur de quatre « Karana »

Jacaranda

Objet d’un avis de recherche depuis des années pour des affaires de kidnapping, Colbert Randrianarivelo dit Andry Colbert a été appréhendé par la police à Antaninarenina, lundi 22 janvier dernier. Selon les informations émanant du service central des affaires criminelles de la Police nationale (Brigade criminelle) à Anosy, cet individu serait impliqué dans les enlèvements des trois ressortissants « Karana » dans la Capitale : Rafiq Fidahoussen à Analamahitsy le 21 juin 2016, le jeune lycéen Furoz Nourbay à Andranomena le 11 avril 2017 et John Amin Raza à Ankorondrano le 20 décembre 2017. En effet, son arrestation devrait mener à la traque des autres gangs encore en cavale et faisant l’objet d’ avis de recherche émis par la Brigade criminelle de la Police jusqu’à présent dont le tristement célèbre Sola. Selon toujours les explications, les limiers de la Police sont parvenus à ce résultat en ayant poursuivi les enquêtes sur l’enlèvement d’un « Karana » qui avait été ensuite séquestré par ses ravisseurs dans une villa à Ambohidratrimo en 2014. Un haut responsable de la Brigade criminelle a fait cette précision pour signifier que la mise en place de la Cellule d’enquête mixte anti-kidnapping regroupant la Police, la Gendarmerie et le ministère de la Justice n’empêche pas son service d’œuvrer davantage dans la lutte contre les actes de banditisme en milieu urbain comme les attaques à main armée et les actes de kidnapping. « Nous n’interférons pas dans le travail de cette cellule, mais notre action devrait beaucoup aider cette dernière », a souligné cet officier supérieur de Police. En effet, il affirme que le suspect devra être remis à la Cellule d’enquête mixte pour les deux derniers cas de kidnapping auxquels il est impliqué.

Complicité d’évasion. Parlant de la lutte contre les actes de banditisme et association de malfaiteurs, ce chef de service de la Brigade criminelle apporte des explications sur la personne appelée Hermann qui a été abattue par la Police le 17 janvier 2017 à Ankadimbahoaka. Le décès de cet homme a défrayé la polémique dans la mesure où des proches du défunt dénoncent une dérive policière. D’après lui, Hermann est soupçonné d’être en complicité avec son frère qui s’est évadé de la Maison de force de Tsiafahy avec trois autres détenus la nuit du 7 au 8 octobre dernier. Partis à la filature des fuyards, les limiers de la police auraient repéré le frère du défunt rôdant dans le quartier d’Ankadimbahoaka le samedi après cette évasion. « Ce serait une preuve tangible pour qu’on puisse qualifier Hermann d’être un grand bandit », estime-t-il. Il ajoute que les policiers ont dû tirer sur lui, car au moment de son arrestation, il aurait tenté de s’échapper. La police l’a alors sommé de s’arrêter par deux tirs en l’air, mais il n’a pas obtempéré tout en dégainant son pistolet. C’est pourquoi, la police a réagi en légitime défense. Pour conclure, ce chef de service de la Brigade criminelle affirme qu’une enquête relative à cette affaire est déjà ouverte. Le corps du défunt a déjà passé une autopsie dont le rapport devra être livré d’ici peu.

T.M.

Telma Fibre Vibe

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.