« Maki company » : Victime de contrefaçon

Jacaranda
Maky avec un Y au lieu de I sur ce produit pirate (photo fournie)

La société a énormément investi pour détenir le premier rang dans le secteur textile notamment la teeshirterie. Et voilà qu’actuellement, des produits de contrefaçon sur son label inondent les marchés nationaux. Une opération de contrôle menée par son équipe a permis de constater l’existence massive des produits « Maki company ». A Tana, les ventes de ces contrefaçons se font sur les marchés populaires tels Analakely, Tsaralalàna, Pochard et Andravoahangy. Cette triste découverte ne s’est pas limitée seulement dans la capitale malgache. Dans les régions de SAVA et DIANA, auxquelles s’ajoute la ville de Mahajanga et de ses environs, le commerce illicite des produits pirates se pratique également sur plusieurs endroits. L’équipe de contrôleurs n’a pas hésité à tirer la conclusion de l’existence d’une véritable industrie de contrefaçon avec des produits couvrant le territoire national. Une enquête beaucoup plus poussée, par la même équipe, a permis de découvrir d’autres informations. Primo, les commandes se font tous les mercredis par des pseudo-grossistes. Les enquêteurs vont même jusqu’à remonter aux sources pour comprendre le réseau. Plainte a été déposée en vertu de dispositions légales qui sanctionnent la copie et la contrefaçon des produits artisanaux et industriels ainsi que la protection des droits d’auteurs, puisque la marque a bien été déposée auprès de l’Office malgache de la Propriété intellectuelle. La police a mis la main sur trois individus, les présumés responsables de la production des produits de contrefaçon. Ce sont, avec une certaine précision auprès de la police, un confectionneur et deux revendeurs.  Jeudi, le parquet a décidé de décerner la liberté provisoire aux mis en cause. « Maki Company » ne cède pas et compte poursuivre toutes les procédures légales, a-t-on appris.

D.R

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.