Faux et usage de faux : Deux hommes en prison pour utilisation d’un acte de notoriété falsifié

Hier, deux hommes ont été placés sous mandat de dépôt à la Maison centrale d’Antanimora pour complicité de faux et usage de faux. Ils sont poursuivis pour avoir escroqué leur victime par un acte de notoriété falsifié. La victime affirme ne pas s ‘être rendue compte de ce faux que lorsque cette pièce en son nom a été utilisée par quelqu’un d’autre dans une affaire d’héritage foncier. Ainsi, il a déposé une plainte auprès du commissariat du 1er Arrondissement de la Sécurité publique à Analakely, le 24 janvier, en disant qu’il ne s’est jamais procuré un tel papier. La vérification par la police a relevé que les faussaires ont utilisé des faux cachets et fausses signatures. Ainsi, la police a enclenché la recherche des suspects dont l’un a été appréhendé à Mahazoarivo le 7 février vers 7 heures du matin. Quant au deuxième, il s’est rendu au commissariat de police l’après-midi. Durant l’enquête, les deux présumés escrocs ont reconnu leur forfait. Ils ont avoué que l’affaire remonte à 2016 quand l’un d’entre eux appelé R. a demandé à N. de confectionner un acte de notoriété au nom du plaignant. Dans sa déposition, le plaignant affirme n’avoir jamais eu de relation avec les suspects.

T.M.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.