Farafangana : Le domicile de Fleuri attaqué par des bandits armés

Jacaranda

Le domicile de l’opérateur économique qui avait perdu la vie dans une vindicte populaire à Vangaindrano il y a environ deux semaines était la cible des bandits, dimanche 17 mars. Ce jour-là, des individus munis de fusils de chasse et d’armes blanches ont attaqué sa maison dans le fokontany de Mikaiky, commune rurale de Fenoarivo, district de Farafangana. Selon les informations, les malfaiteurs ont ouvert le feu avant de sévir. C’est pourquoi, les gardiens de la propriété ont dû prendre la fuite. Résultat, un ampli, un table mixeur, quatre baffles et divers produits de première nécessité ont été dérobés. Puisque cette attaque a été commise alors que la famille du feu Fleuri est encore sous le choc de la disparition du sien, la question se pose : s’agit-il d’un règlement de compte ? Il est à noter que cet opérateur économique a été tué pour avoir été soupçonné de vol d’ossements humains dans la commune de Lopary, district de Vangaindrano. Acte qu’il n’avait jamais perpétré. Son innocence a été prouvée par les deux gendarmes qui étaient avec lui le jour de cette vindicte populaire. En route pour rejoindre Farafangana, Fleuri a embarqué ces deux gendarmes qui ont profité de son passage pour faire de l’auto-stop. Sur le trajet, ils ont vu un sac rempli d’ossements humains abandonné sur le bord de la route. La tragédie a commencé quand les hommes de la loi ont décidé de s’arrêter dans un village pas loin du lieu de la découverte macabre pour enquêter les villageois. C’était à ce moment qu’un groupe de personnes s’en est pris à cet opérateur économique qui était resté seul dans sa voiture.

T.M.

Telma Fibre Vibe

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.