Toliara : Un jeune de 18 ans sauvagement poignardé

Jacaranda

Le jeune homme commerçant rentrait chez lui quand trois individus ont arrêté brusquement le cyclo-pousse qui l’y emmenait. Il n’était que 18h30 ce samedi 31 mars, fin du mois à Amborogony. Les voleurs s’attendaient à une bonne recette. Certes, mais ce qu’ils ne savaient pas c’est que le jeune s’est déjà acquitté de 1 800 000 ariary de dette, donc il n’y avait pas grand-chose sur lui. Toutefois, les cambrioleurs n’ont pas hésité à brutaliser le tireur de cyclo qui s’affala par terre. Ils ont également arraché son sac. Ce sac contenait les clés de sa quincaillerie et quelques paperasses. Comme le jeune ne voulait pas lâcher facilement son sac, il reçu un coup de couteau sur son flanc. Le sang coula à flots. Les trois bandits prirent la fuite et disparurent dans la nuit noire. Transporté à un centre de soins le plus proche, le jeune homme a succombé, ayant été vidé de son sang. Selon la police, il s’agit d’un  règlement de comptes. La famille pleure leur fils, qui n’avait que des amis.

Ce dimanche de Pâques, tout Tuléar ne parlait que de cette tuerie sauvage. Après les extractions des globes oculaires d’il y a deux mois, les activités des bandits reprennent de nouveau. Une ou deux fois par semaine, les forces de l’ordre se montrent à la télévision pour rapporter leurs arrestations pour apaiser les Tuléarois. N’empêche que les actes de barbarisme continuent et la population perd de plus en plus confiance en l’autorité de l’Etat.

Charles RAZA, correspondant

Share This Post

One Comment - Write a Comment

  1. Il est temps de proposer aux commerçants de déposer immédiatement leur recette à la banque la plus proche.
    Mieux que les banques proposent le service des camions blindés de fond.

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.