Ihosy : Deux « dahalo » abattus lors d‘un accrochage avec des gendarmes



Jacaranda

On dirait que les « dahalo » ou bandits de grand chemin n’ont plus peur de se mesurer aux forces de l’ordre. Ce qui s’est passé dans la commune rurale de Sakalalina, district d’Ihosy, le 04 juin 2018 en est la preuve. Vers 16 heures, une quarantaine de « dahalo » armés de fusils de chasse a investi le village d’Ambondro dans le « fokontany » d’Ankaditany. Ils sont venus pour attaquer un propriétaire de bovidés appelé Solay. Durant cette attaque, les bandits ont tué Solay tout en dérobant 40 bœufs avant d’évacuer les lieux. Alertés, quatre éléments de la gendarmerie appuyés par le « fokonolona » ainsi que des membres de « kalony » ou comité de vigilance villageoise ont enclenché la poursuite des malfaiteurs. Après quelques heures de marche, les bandits sont rattrapés, et un accrochage éclata dont le bilan fait état de 12 bœufs récupérés et deux « dahalo » neutralisés.

Drone comme priorité. Cette attaque de « dahalo » justifierait la doléance faite par un officier supérieur de l’Armée malgache en poste au bataillon inter-armes (BIA) nouvellement créé à Ihosy en marge de la cérémonie du lancement des projets financés par le Fonds pour la consolidation de la paix tenue à Betroka, mercredi 31 mai. Mise en place spécialement pour lutter contre les « dahalo » dans la région d’Ihorombe et ses environs, les éléments du BIA affirment avoir du mal dans l’accomplissement de leur mission surtout en matière de ratissage. C’est pourquoi, l’officier supérieur a demandé au responsable de ce fonds la dotation d’un appareil de repérage, soit un drone, à son unité.

T.M.

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.