Usurpation de titre et escroquerie : Un faux magistrat pris en flagrant délit au Tribunal Anosy



Jacaranda

Poursuivi pour usurpation de titre et escroquerie, un homme est placé incarcéré à la Maison centrale d’Antanimora en attendant le jour de son procès. Il a été arrêté par la brigade criminelle de la police nationale dans l’enceinte du Tribunal Anosy alors qu’il s’est fait passer pour un magistrat afin d’extorquer de l’argent à un groupe de personnes ayant à faire auprès de cette juridiction.

Selon les informations émanant de la police, cet homme est déjà habitué à cette pratique mais cette fois-ci, il était tombé sur quelqu’un de plus malin que lui. Il y a quelques semaines, il a approché ce groupe de personnes pour dire qu’il est un magistrat et capable de régler leur affaire. Pour ce faire, il a réclamé 500 000 ariary, seulement pour la recherche de leur dossier. Persuadé par ses dires, ses interlocuteurs lui ont versé cette somme. Quelques jours plus tard, il est revenu pour exiger de nouveau 2 400 000 ariary afin qu’il puisse régler cette affaire une bonne fois pour toute. Ayant soupçonné quelque chose d’anormale dans la manœuvre de ce soi-disant magistrat, ce groupe de personnes a décidé d’aller contacter un responsable auprès de ce Tribunal. Ce dernier a alors nié l’existence de cet homme et n’avoir jamais autorisé quelqu’un faire un tel acte. Ainsi, le Tribunal a ordonné la brigade criminelle à ouvrir une enquête sur ce fait.

Pour traquer l’escroc, un piège a été tendu par les enquêteurs. Le suspect a été appelé à venir au tribunal pour le paiement de l’argent. Le rendez- vous a été fixé au 14 juin à 12 heures. Sans se soucier de rien, il s’est rendu sur place. Ainsi, il a été arrêté. Durant son interrogatoire, il a reconnu qu’il n’est pas un magistrat tout en avouant son vrai nom. Agé de 42 ans, il a affirmé qu’il a déjà réussi à extorquer plusieurs personnes dans ce tribunal où il a déjà empoché plusieurs millions d’ariary. C’est un récidiviste dans la mesure où il avait déjà fait 10 ans d’emprisonnement pour le même délit. Déféré au Parquet le 15 juin, il est placé sous mandat de dépôt à Antanimora.

T.M.

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.