Protection de l’Enfance : Orphelinat FAZAKO, 33 ans au service des enfants vulnérables



Jacaranda
Les 30 orphelins du FAZAKO avec la fondatrice et le maire d’Antehiroka, lors de la célébration de la Fête nationale

Avoir une famille, être aimé, nourri et vêtu, avoir une vie et une éducation décentes font partie des droits fondamentaux des enfants. Bien que cela devrait être naturel, nombre d’enfants (beaucoup trop encore) ne jouissent pas encore de ces droits dans le monde. L’évolution de la conscience collective a fait que, depuis une dizaine d’années, l’investissement dans le capital humain -premier moteur de développement- commence à devenir une priorité pour les décideurs politiques et acteurs économiques. La protection et les actions en faveur de l’Enfance sont d’autant plus urgentes et incontournables dans les pays en voie de développement tels que Madagascar. Les centres d’accueil et de soutien des enfants vulnérables, ou encore les orphelinats commencent à se créer dans la Capitale et en province. L’orphelinat FAZAKO (« Farimbon’Asa ho an’ny Zaza Koloina »), sis à Ambohibao Ambohijanahary et vieux de 33 ans en fait partie.

Les 30 pensionnaires de l’orphelinat qui forment une famille actuellement.

L’orphelinat a été fondé en 1985 par Mme Ginette Andriantsitohaina, philanthrope et  membre fondateur de la première « Wednesday Morning Group ». La construction du centre a été assurée par un ensemble de tacherons sous la direction de M. Randriambololona, Architecte. Adorant les enfants, Mme Ginette Andriantsitohaina voulait donner une chance aux enfants -démunis et orphelins, issus de familles vulnérables- de réussir leur vie. Depuis ses 33 ans d’existence, 500 enfants ont déjà été pris en charge par l’orphelinat. Parmi ces 500 orphelins, nombreux sont ce qui ont pu achever leurs études et s’intégrer socio-professionnellement au sein de la société. Une ex-pensionnaire, qui fait la fierté du centre a pu achever ses études supérieures en gestion, et exerce actuellement un métier qui lui permet de bien vivre. De temps en temps, elle rend visite aux petits orphelins du FAZAKO et à leurs éducateurs pour partager cette « success story » et leur donner un peu d’espoir. D’autres ont pu trouver des parents adoptifs aimants et responsables.  La directrice de l’orphelinat, Rasoarimalala Michèle Claire explique les démarches d’intégration chez Fazako : « Nous mettons un point d’honneur à respecter les procédures légales. Nous nous assurons ainsi que les enfants soient vraiment issus de familles démunies. Ensuite nous nous tournons vers le Tribunal, les Juges des enfants, lesquels vont nous donner une ordonnance de garde. Et c’est là seulement que nous accueillons les petits, et faisons de notre mieux pour leur donner une éducation complète. »

Une œuvre d’art réalisée par les enfants de l’orphelinat

Famille. En discutant avec les petits pensionnaires du centre, on sent que chez eux, la résilience a remplacé l’insouciance, mais que la joie de vivre et la magie de l’enfance demeurent présentes. Ils jouent, ils rient aux éclats et gambadent dans la cour, bref, ils ont l’air heureux. Vola, 10 ans, ne sait pas à quel âge elle a été admise à l’orphelinat. Elle y est depuis sa toute petite enfance. Elle raconte sa vie au FAZAKO : « Ma vie ici me plaît, car je ne suis pas seule, mais j’ai beaucoup  d’amis, qui pour moi, représentent ma famille. Nous grandissons ensemble, nous jouons ensemble et nous apprenons et découvrons beaucoup de choses ensemble. Je mange à ma faim et ma tante et ma grand-mère me rendent visite de temps en temps. » D’emblée, les visiteurs sentent que les 30 orphelins du FAZAKO sont des enfants épanouis qui savent trouver leur bonheur dans les choses simples de la vie. Avec 7 à 8 millions d’Ariary de budget de fonctionnement mensuel, le staff de l’orphelinat fait en sorte que ces enfants ne manquent de rien ; et il s’agit d’une initiative louable.

Les enfants du FAZAKO qui ont déjà trouvé une nouvelle famille, aimante, respectueuse et responsable.
Des enfants souriants, malgré tout

Ils ont contribué au fonctionnement du centre :

  • Ambassade des Etats-Unis
  • Amis des Enfants du Monde
  • Amis du Centre d’Antananarivo
  • Ambassade d’Allemagne
  • et Mme Battisti Pierre Yves
  • Bretonnet François
  • Amis de France
  • Entreprise Sara
  • Enfants du Soleil (Cholet)
  • et Mme Galant Jacques
  • et Mme Ismael Aziz
  • STEDIC
  • Soroptimist Antananarivo
  • Unité de la Planification de l’Energie Domestique
  • Virio Prochimad
  • Wednesday Morning Group International
  • WM Bois
  • Amis de l’Ile Maurice

Texte et Photos Luz Razafimbelo

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.