Opération force de frappe : Un réseau de braqueurs de « Cash point »  démantelé



Jacaranda

Belle prise de la Police nationale. Trois individus, dont une femme, impliqués dans des attaques à main armée viennent d’être appréhendés par la Police nationale dans le cadre de l’Opération force de frappe qu’elle mène à l’heure actuelle pour lutter contre la recrudescence des actes de banditisme depuis ces derniers temps. Arrêtés le 18 juillet, ces bandits sont impliqués dans le braquage d’un « Cash point » à Ankazomanga il y a près d’un mois. Les malfaiteurs ont dérobé 20 millions d’ariary. Des sabres et un pistolet automatique muni d’un chargeur ont été saisis sur eux.

D’après les informations émanant de la Brigade criminelle de la Police nationale à Anosy qui a réalisé l’arrestation, cette bande est dirigée par le dénommé Rasta. Un nom qui est déjà bien connu par la police. Ils étaient quatre au moment de l’arrestation. Mais, l’un d’eux a pu s’échapper du filet tendu par les policiers. Ils feraient également partie de la bande qui a attaqué le domicile d’un particulier et un grand magasin à Ankadifotsy, les mois de mai et juillet de cette année. Deux attaques qui leur ont permis de subtiliser 17 000 000 ariary, un ordinateur, une moto, un ampli, des téléphones portables et quelques appareils électroménagers. Ayant avoué leurs forfaits, les suspects affirment avoir départagé tous leurs butins. Chaque personne avait reçu 5 000 000 ariary. Avec cette somme, l’un des suspects affirme avoir pu se procurer une moto. Un autre a acheté un terrain à Ambatondrazaka. L’enquête a révélé que ces individus sont de véritables gangs qui ont terrorisé la société. Durant son interrogatoire, l’un d’entre eux a avoué qu’en dehors des attaques à main armée, ils pratiquent également le vol  à la tire dans les quartiers d’Antanimena, de Vassacos et d’Antohomadinika.

T.M.

Share This Post

2 Comments - Write a Comment

  1. Tena marina mihintsy ny an’i Mr/Mme Harter . Rhf tratra indray mandeha dia esorina ny rantsan- tanany iray , fandrony de esorin hatrany , de toy izay hatrany ..Sady afabaraka izy amin’ zay no misy hitandreman’ny olona izay maita azy ireo.

  2. Pour en finir avec ces malfrats peine de mort ou couper leurs doigts. Ils seront tranquille jusqu’a leurs morts,la paix pour le peuple.

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.