Attaque d’un couvent à Tsiroanomandidy : Un Prêtre et un bandit blessés et 800 000 ariary dérobés



Jacaranda

On dirait que les malfaiteurs ne sélectionnent plus de cibles pour sévir. Ce qui s’était passé  dans le district de Tsiroanomandidy le soir du samedi 21 juillet a confirmé cette hypothèse. Un groupe de quelques individus  a  attaqué le couvent des religieux catholiques à Tsarahasina, dans la commune rurale de Fihaoanana.

L’acte a été commis vers 22 heures dans le fokontany de Tsarahasina. Pour investir le lieu, les bandits se sont divisés en deux groupes. Composé de deux hommes, le premier est resté dehors pour servir de vigile tout en lançant des  coups de feu. Tandis que le deuxième a défoncé la porte de la maison et ils ont atterri dans la chambre où ils étaient accueillis par huit  bons frères. Pour immobiliser ces derniers, les malfaiteurs les ont menacés avec un pistolet de fabrication locale et une hache. Pris au dépourvu, les occupants ont été obligés de se soumettre. Ainsi, les malfaiteurs ont dérobé 600 000 ariary, trois téléphones portables, des portes-feuilles et sept cartes d’identité nationales et des permis de conduire.

Les bandits ne s’étaient pas arrêtés-là. Ils se sont déplacés dans une autre chambre où ils ont rencontré un autre religieux qui est un Prêtre de 55 ans. 200 000 ariary y ont été dérobés. Ils étaient en train de fouiller la maison du Prêtre quand un Frère a soudainement fait son apparition et a réussi à assener un coup de hache à un bandit. Blessé dans la nuque, ce dernier a pourtant pu s’enfuir avec ses comparses. N’ayant pas baissé les bras, les religieux sont partis à la poursuite des malfaiteurs durant laquelle, le Père a fait une chute qui l’a blessé au niveau de son oreille droite.

Alertés de l’attaque, des éléments de la brigade de la gendarmerie de Tsiroanomandidy se sont descendus sur place pour constater le fait afin d’ouvrir l’enquête. Un chien pisteur de la brigade canine à Ivato a été dépêché sur le lieu.

T.M.

Share This Post

2 Comments - Write a Comment

  1. afaka atao amin’ny teny malagasy ny fanehoan-kevitra rehefa tsy de hay ny teny faran’tsyahy.

  2. IL n’y a plus le respect envers l’église voler même dans le couvent , je souhaite que la paix reviendrait à Madagascar un jour que tout le monde vit sans soucis de cambriolages ou d’assassinats avant même si on était pauvre y a pas d’assassinat ni de voleurs c’est vraiment rare le vol maintenant iL a que le coupe coupe qui parle il assassine les gens comme pour tuer un poulet c’est triste ça me faisait mal. !!!!

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.