Atsimondrano : La bande des huit sème la terreur, quatre maisons attaquées en une nuit



Jacaranda

On admet que des efforts ont été déployés par les forces de l’ordre pour rétablir la sécurité dans la Capitale et ses environs, mais cela n’empêche pas les malfaiteurs de sévir. Après Antananarivo Avaradrano , c’était au tour d’Atsimondrano de vivre la terreur causée par la présence des bandits perpétrant des attaques en série sur leur passage. Ce qui s’était passé dans le « fokontany » de Malaza dans la commune Ampitatafika et à Ambohimpamonjy dans la commune rurale d’Alatsinainy Ambazaha la nuit du 10 août permet d’affirmer que ces brigands défient réellement les gendarmes.

Cette nuit-là vers 23 heures 30, une bande de huit malfrats munis d’armes à feu et d’objets tranchants sont entrés de force dans deux maisons d’habitation de deux familles différentes à Malaza. Résultats, un père de famille dans la première maison a été blessé à la tête et au niveau de son nez. 1.550.000 ariary, un poste téléviseur à écran plat, un téléphone portable, une bague en or et une bague en argent ont été dérobés. Dans la deuxième maison, les assaillants se sont emparés d’une somme de 70.000 ariary, une carte bancaire, un poste téléviseur à écran plat et une sacoche remplie d’effets vestimentaires après avoir blessé un homme de 59 ans.

Après Malaza,  la bande a poursuivi son  périple à Ambohimpamonjy, dans la commune Alatsinainy Ambazaha. Elle a réussi à voler deux téléphones portables, une paire de tennis, un lecteur, un subwoofer et une somme de 37.000 ariary. Des gendarmes de la brigade de Fenoarivo se sont alors mis à leur poursuite. Un brigand aurait été blessé par ses comparses qui se sont trompés de cible.  Malgré tout, il a pu échapper aux gendarmes après avoir réussi à traverser le fleuve Sisaony en direction de la commune d’Ampanefy plus au Sud. En effet, aucun suspect n’est arrêté, mais un poste téléviseur a été récupéré.

T.M.

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.