Ecole Nationale de la Police  à Antsirabe : Un élève policier décédé durant la première phase de sa formation



Jacaranda

Discipline et persévérance, cette devise de l’Ecole nationale de la Police nationale à Antsirabe a été de nouveau à l’honneur vendredi 17 août. Ce jour-là, cette institution qui forme les agents et les inspecteurs de Police, a procédé à la mise sous le Drapeau des 1 102 élèves.

Placée sous l’égide du ministre de la Sécurité Publique, le contrôleur général de Police Eric Michel Idrissa et le directeur général de la Police Nationale, le contrôleur Général de Police Roger Rafanomezantsoa, la cérémonie a marqué la fin de la première partie de la formation  de ces futurs agents et inspecteurs de Police qui ont réussi à intégrer cette école suite au concours organisé le 1er juillet 2017. Baptisée « Fenitra » (Fierté, Efficacité, Neutralité et Travail), cette promotion composée des 100 élèves Inspecteurs (huit de sexe féminin) et 1 002 Agents de Police (92 de sexe féminin) ont terminé les premiers 45 jours de leur formation au sein de cette école, durant lesquels ils ont été formés à sortir de la vie civile pour intégrer celle des Policiers et éléments des Forces de l’ordre. Une période d’initiation qui s’avérait très dure dans la mesure où la formation consiste, selon les explications du ministre de la Sécurité publique, à forger des policiers dignes de ce nom et disposés à faire régner et respecter la Loi. Et cela doit se faire dans le respect de la discipline et la hiérarchie au niveau de l’institution, et surtout à servir le peuple et la Nation.

Ce qui a caractérisé cette cérémonie était l’observation d’une minute de silence dédiée à l’honneur d’un élève Agent de Police qui a dû quitter sa promotion pour rejoindre l’au-delà. Cet élève a succombé suite à une maladie qui l’avait frappé alors qu’il était en pleine formation.

T.M.

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.